"Le balayeur de l'observatoire nommé directeur adjoint, c'est un scandale !"

À la une
le 3 Sep 2013
2

Le record tient depuis près de 200 ans, mais le plus marquant est le parcours de son détenteur : avant de découvrir 37 comètes, Jean-Louis Pons a commencé comme concierge à l'observatoire de Marseille. C'est cette histoire méconnue – la plaque commémorative apposée au Panier comporte d'ailleurs plusieurs erreurs – qu'a voulu mettre en lumière Michel Marcelin, chercheur au laboratoire d'astrophysique de Marseille, dans le cadre de Marseille-Provence 2013.

Sur notre plateau, celui qui officie plutôt dans le domaine des galaxies raconte "l'ascenseur social" emprunté par ce fils d'une famille modeste du Dauphiné. À son actif, vraisemblablement de très bonnes capacités d'observation et une organisation méthodique symbolisée par sa lunettes à cran qui scannait le ciel en se décalant de quelques degrés à chaque fois.

Devenir astronome sur décret impérial et diriger deux observatoires – La Marlia puis Florence en Italie – après avoir appris sur le tas sans avoir de diplômes : Jean-Louis Pons n'a pas toujours été bien reçu dans le milieu, une lettre dénonçant le "scandale" de sa nomination en atteste. "L'équivalent serait d'ailleurs impossible avec les exigences de cursus d'aujourd'hui", reconnaît Michel Marcelin, même si les astronomes amateurs continuent de découvrir des comètes. Dans certains domaines où des équipements très sophistiqués ne sont pas requis, ces derniers peuvent même faire oeuvre de sciences participatives : les chercheurs ne pouvant avoir l'oeil partout, ils contribuent à la remontée d'informations, ensuite regroupées et exploitées dans les labos.

Jean-Louis Pons, l'aimant des comètes. Jeudi 5 septembre à 18h au CNRS, 31 Chemin Joseph Ayguier (9e)

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire