La petite entreprise Zéribi a rendez-vous au tribunal

Actualité
le 6 Juil 2020
3

Ce lundi le tribunal correctionnel de Marseille juge Karim Zéribi et cinq autres prévenus pour des faits reprochés d'abus de confiance et, pour certains, d'abus de biens sociaux. Cela concerne deux associations créées par l'ancien homme politique marseillais et une société gérée par son fils à son profit.

Karim Zéribi en 2013. Crédit photo : Esther Griffe.

Karim Zéribi en 2013. Crédit photo : Esther Griffe.

Du talk-show au prétoire, Karim Zéribi va trouver une nouvelle arène où éprouver son bagout. Ce lundi, le bon client des Grandes gueules de RMC ou de Balance ton post à la télé, a rendez-vous devant le tribunal correctionnel de Marseille. Durant trois jours, il va devoir répondre « d’abus de confiance », de recel de ce […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. raph2110 raph2110

    Coup de gueule du matin
    Entre les yeux dans les yeux, les tractations politiques à visée personnelles, les stratégies juridiques qui contrarient la Justice qui devrait être rendue, les magouilles et profits en tous genres, certains de la classe politique toutes catégories confondues, s’éloignent de ce qu’elle devrait être vraiment, c’est à dire se mettre au service d’un pays, d’une ville, des citoyens. Cela qui ne voient toujours pas un gain de pouvoir d’achat, qui n’échappent pas à l’impôt, à la perte d’emploi, aux taxes nouvelles, à des révisions de calcul de retraites, à des discriminations diverses, à des mesures insuffisantes pour assurer leur santé (Covid entre autres) et qui bien trop souvent ne font pas usage de tous leurs droits… Bref les politiques s’éloignent des réalités du quotidien pendant que les électeurs boudent les urnes. Un retour vers une certaine noblesse de la politique est vivement attendue par la démocratie. Sans doute que ces dérives existaient avant, mais les moyens de communication ont largement évolué et réclament une meilleure adéquation entre les discours et les actes. Les citoyens ne veulent plus seulement voir la vitrine, ils s’intéressent aussi à l’arrière boutique, enfin ceux qui n’ont pas encore jeté l’éponge !

    Signaler
  2. Elric Menescire Elric Menescire

    Le fantôme de Guerini plane sur cet article….

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire