La métamorphose du J1 rate le coche des JO

Info Marsactu
le 17 Jan 2023
14

Dix ans après avoir accueilli les expositions de la capitale européenne de la culture, la halle portuaire attend toujours sa nouvelle vocation. Titulaire d'un contrat de 70 ans, le groupe Vinci semble vouloir prendre son temps, face au contexte économique, avant de relancer le lieu. L'ouverture se fera au mieux en 2025.

La grande halle de 25 000 m² devait entamer sa mue début 2022. Puis le chantier a dû être reporté à l’automne pour cause de retard pris lors de la crise sanitaire, avait annoncé son propriétaire, le grand port maritime de Marseille. L’année 2023 a démarré et le J1 reste désespérément vide. Cette fois-ci, les […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    VINC a ” un petit problème de modèle économique sur les dix premières années… sur un contrat de 70 ans. Ils doivent venir me voir pour savoir comment passer cette période”
    donc soit la concession est prolongée soit on accorde une subvention , autant que nos impôts servent
    Toujours le même scénario

    Signaler
  2. barbapapa barbapapa

    Le problème est celui du Port qui est un état dans l’état. Compte tenu de la quasi inactivité du port dans ses quais de Marseille (tout est à Fos et Port Saint Louis), sauf la croisière qui est un vrai poison néfaste pour la ville, et sauf les liaisons ferries, c’est Marseille et sa métropole qui devraient avoir toutes prérogatives pour aménager les quais et les relier à la ville. Pour l’instant, il y a un “port” qui est une grosse tumeur, et qui bouche 7 km d’accès à la mer.

    Signaler
    • Fabienne Fabienne

      100% d’accord, il faut que ce truc de mega-croisieres s’arrete avant qu’on a tous des asthmes et cancers du poumon.

      Signaler
  3. Fabienne Fabienne

    Dommage que Vinci squatte ce lieu pour en constuire encore quand il manque tellement d’éspaces verts. Imaginez si la ville (cet a dire les Marseillais) payait le loyer qui etait pas cher (150k par an au GPMM , ou 0,10 ct par Marseillais) et que la ville réalise une version XL mediterraneene des Jardins des Fonderies a Nantes…+ la piscine. Du vert et avec du respect du passé industriel au lieu de servir des cafes et un éniéme coworking qui ne marche pas…

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      On signe où ?

      Signaler
  4. Marc13016 Marc13016

    J’irais même plus loin : plutôt que de payer un loyer pour utiliser ce territoire, la Ville devrait … se le réapproprier ! ou se l’approprier, si toutefois elle ne l’a jamais “possédé”.
    Car le GPMM n’en est pas réellement propriétaire. Il en a été le gestionnaire à une époque, quand on lui a accordé une concession sur un territoire qui hébergeait des activités portuaires intensives (dans les années 50).
    Mais maintenant, ces activités portuaires sont transférées à Fos, ou devraient l’être. Du coup, ce territoire ne relève plus d’un port industriel. Il doit être sortie du périmètre du port et aménagé pour la cité marseillaise, pour ses habitants, ses citoyens, et ses touristes et son économie. Mais sous un pilotage municipal. En y réfléchissant bien, de quel droit le GPMM accorde-t-il une concession à VINCI ? Qu’on ne vienne pas dire que c’est parce qu’il est “propriétaire” ! C’est ce paradigme là qu’il faut abolir.
    L’équipe des élus P.M va-t-elle enfin s’intéresser à notre façade maritime ?! ça serait de l’urbanisme, ça, et du vrai ! Sûrement plus structurant que de faire la chasse aux petites infractions au règlements d’urbanisme, qui semble mobiliser l’énergie de notre élue M. Chaboche.
    Il faudra avoir le courage de remettre en question l’Etat GPMM ! Ils ont eu ce courage pour la Villa Valmer par exemple. Allez y les gars, voyez grand ! (Sans jeux de mot avec Marseille en Grand …).

    Signaler
    • Fabienne Fabienne

      C’est sur, il faudrait aller plus loin, c’est la plus grand opportunite pour la ville y compris pour les gens qui y travaille. Mais sans juste faire des concessions immo comme a ete fait a Singapour quand ils ont deplacés leur port vers leur equivalent de Fos…. La situation actuelle ou la moitié des Marseillais n’ont pas acces au littoral parceque c’est bouffe par le GPMM, et tout cas pour des activites depassés de 30 ans comme la croisiere ne peut pas perdurer. D’ailleurs, s’il y a un gros coup de pression sur le fioul le truc de croisieres sera en peril donc autant s’y mettre des maintenant…

      Signaler
    • Pascal L Pascal L

      J’arrête pas de le dire depuis 10 ans. Espéront quie le PM finira par se bouger?

      Signaler
    • Fabienne Fabienne

      J’ai l’impression que PM n’ose pas trop s’y mettre. Pour avoir ecouté l’adjoint à l’économie du maire de Marseille Laurent Lhardit cité dans l’article, il pense que ces activités du port apporte un peu d’argent. J’ai l’impression que personne sur le terrain y crois a ca. Comparé au couts de la pollution-santé ce n’est probablement pas comparable.

      Signaler
  5. BernardMounier BernardMounier

    Bonjour à toutes et tous
    Julien Vinzent, pourrait-on avoir un lien vers le texte de la concession ?

    Signaler
    • Fabienne Fabienne

      Oui, j’aimerais voir ca aussi…

      Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    Allez , rasez moi ce truc qui ne va servir à rien .Ou alors batissez un Opéra, un vrai comme à Sydney ou Copenhague.Celà aurait vrailent de la gueule, un Opéra sur la mer et pas loin du Mucem . Le bâtiment de l’Opéra actuel coute un maximum, inadapté et nécéssite des travaux incessants.

    Signaler
  7. polipola polipola

    Franchement, c’est pas une mauvaise chose que ce soit à l’arrêt, ce projet a l’air de ne correspondre à tout sauf à Marseille !

    Signaler
  8. Marc13016 Marc13016

    Je serais curieux moi aussi de consulter cette concession archaïque qui avait défini le territoire du port. De toute façon, comme tout montage juridique, il est fait pour s’adapter aux évolutions d’un territoire. Y a qu’à le modifier !
    Ça pourrait être le boulot de m. Castaner, nouveau président du GPMM. Ou le boulot des élus municipaux, qui d’ailleurs sont présents dans la gouvernance du port.
    Ou le boulot des deux, s’ils avaient l’intelligence de collaborer …

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire