Jean-Noël Guérini ne ment jamais, sauf dans les écoutes

Actualité
le 19 Mar 2021
2

Au terme d'une première semaine de procès, l'ancien président du département répondait du seul délit qui lui est reproché : une prise illégale d'intérêts dans la revente d'un terrain dédié à la décharge du Mentaure. La présidente a souligné les multiples "conseils" aux airs d'ordres donnés par son frère.

À la barre, Jean-Noël Guérini prend le ton du discours politique. (Dessin Ben8)

À la barre, Jean-Noël Guérini prend le ton du discours politique. (Dessin Ben8)

“Madame la présidente, mesdames et messieurs du tribunal, madame la greffière…” Ce 19 mars 2021, après une heure et quart d’introduction, voici Jean-Noël Guérini face à ses juges, dans une version pénale d’un discours protocolaire typique classique pour un élu. “Je me crois un peu à la tribune du Sénat, excusez-moi”, lâchera-t-il au bout d’une […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Jacques89 Jacques89

    “Mais des milliers de fois je suis intervenu” Il devrait quand même savoir que « donner des coups de pouce » quand on est un élu, c’est contraire à l’intérêt public et donc illégal. Ceci dit quand on voit les risques que Sarko a pris en affirmant la même chose, il espère probablement la même clémence…

    Signaler
  2. jasmin jasmin

    Je découvre l’existence d’associations anti-corruption agrémentées par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP), dont Anticor et Transparency International France. Je découvre que Anticor suit le dossier Guérini et s’est porté partie civile. Je découvre enfin que le gouvernement essaie de savoir le nom du donateur majeur d’Anticor, et que Anticor a demandé à ce que le garde des sceaux soit dessaisi de la decision du renouvellement de son agrément, au profit du premier ministre, car il serait juge et parti. Peut être d’autres savaient, moi je tombe des nues. Pour ceux que ça intéresse, voici une toute courte video où Anticor explique sa participation au dossier Guérini https://www.youtube.com/watch?v=Ued4bDNyBfA
    et un article où on explique pourquoi le garde des sceaux devrait être en dehors du renouvellement d’agrément de cette association. https://www.capital.fr/entreprises-marches/agrement-danticor-pourquoi-la-mise-a-lecart-deric-dupond-moretti-ne-suffit-pas-1397474
    J’ai déjà mal à la tête de la complexité de ce procès Guérini. Les juges semblent peser des cacahuètes et ils sont bien courageux.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire