Iter: l’épine dans l’alliance PS/Europe Écologie?

À la une
le 10 Mar 2010
2

Le nucléaire, une bombinette pour les élections PACA ? Les politiques locaux se déchirent sur ce projet très complexe auquel on ne comprend pas grand chose.

Une tentative de « recréer » le soleil ! C’est dans les grandes lignes, l’objectif de ce réacteur expérimental, un projet lancé en 2005. La promesse d’une future source d’énergie par la « fusion nucléaire ». On en est encore loin, le chantier vient juste de démarrer à Cadarache, l’expérience n’aboutira que dans plusieurs décennies. En attendant, Iter est un des points noirs annoncés dans la possible alliance entre Europe Écologie et le PS, au second tour.

Et non ce n’est pas le danger écologique potentiel  qui pose problème ! Iter serait même « un progrès », comme l’a souvent répété Laurence Vichnievsky, tête de liste d’Europe Écologie pour les régionales PACA.

Là où le bas blesse avec Michel Vauzelle, le Président PS sortant, c’est le financement de tout ça.

L’énorme consortium intéresse déjà des agences nationale, européenne et internationale. Alors pourquoi la région mettrait-elle la main à la poche ? C’est l’argument choc de Laurence Vichnievsky. Sur le site de «Métro» la candidate déclare qu’Iter a une « échéance trop lointaine, trop aléatoire et trop couteuse pour que le projet soit soutenu financièrement par la région ».

Simple vœu pieu ? On peut le penser puisque sous l’égide de M. Vauzelle, le Conseil Régional s’est engagé à hauteur de 152 millions d’euros sur dix ans. Un budget déjà investi dans l’axe routier permettant d’acheminer les morceaux du réacteur ; dans les logements du futur personnel et dans la création d’une école internationale pour leurs enfants.

Autant d’engagements sur lesquels Eric Faïsse, co-coordinateur de la campagne pour Europe Écologie, dit ne pas vouloir revenir.  Le parti milite pourtant pour le gel des fonds alloués à Iter. Mais alors de quels fonds était-il question? L’annonce est vague.

Europe Écologie est la seule à refuser son chéquier au nucléaire local, en cas d’élection. De la poudre aux yeux apparemment… les écologistes préférent investir dans l’isolation des habitations., comme nous l’a expliqué Eric Faïsse dans l’interview qu’il nous a accordé. Vichnievsky/Vauzelle, sortira ou sortira pas les billets ?

J.P et T. R.

Un lienEric Faïsse, Europe Écologie à Marseille, nous explique pourquoi il préfère investir dans l’isolation des habitations plutôt que dans ITER.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Un lien Laurence Vichnievsky en terrain ennemi à Cadarache sur le site oficiel d’Europe Ecologie

Un lien « Iter home » pour les curieux , c’est le site officiel d’ITER France

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire