Grève dans les cantines marseillaises : une accalmie avant la reprise ?

Actualité
le 13 Jan 2021
1

Les restaurants scolaires de la Ville de Marseille sont tous ouverts depuis plus d'une semaine. Une situation qui n'avait pas été observée depuis des mois, durant lesquels les parents d'élèves ont dû composer avec un service public miné par le manque d'effectifs. Mais rien ne dit que ce retour à la normale sera durable.

Manifestation de parents d'élèves devant l'hôtel de Ville le 16 décembre 2020.

Manifestation de parents d'élèves devant l'hôtel de Ville le 16 décembre 2020.

“Nous n’avons aucun souci en ce moment et je n’ai pas eu d’échos venant des autres écoles.” À la tête de l’association des parents d’élèves de La Parade (13e), l’une des plus touchées par les fermetures de cantines depuis septembre, Isabelle savoure le répit. Sur la page dédiée du site internet de la Ville, c’est […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. juH juH

    Pierre Huguet nous dit que la priorité n’est pas de décortiquer les causes des fermetures. Mais dans ce cas, pourquoi ses affichettes parlent de fermetures à cause d’un mouvement social ? Si ce n’est pour monter les parents contre les agents ?
    J’ai demandé à plusieurs reprises le nombre de grévistes dans l’école de mes enfants alors qu’elle était fermée pour cause de grève: moins de 25 % de grévistes !
    La cause des fermetures est bien le manque de personnel, motivation première de la grève de certains agents. Plutôt que de toucher au droit de grève, Pierre Huguet et Olivia Fortin feraient mieux d’annoncer un plan de recrutement massif sur postes statutaires pour la rentrée de septembre, que les agents, les parents et surtout les enfants aient au moins une échéance , un espoir qu’enfin les enfants soient accueillis dans les écoles dans de bonnes conditions de sécurité par des agents qui ne sont pas brisés par leur travail et peuvent donc se consacrer sereinement à cet accueil.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire