La gare maritime du Vieux-Port refait surface

Actualité
le 10 Juil 2017
10

La gare maritime du Vieux-Port de Marseille, qui devait être installée en 2007, n'est toujours pas en place. Un retard dû à une précipitation initiale, qui a finalement fait passer la facture de 800 000 à 1,9 million d'euros.

La gare maritime qui devait être installée sur le Vieux Port de Marseille croupit en ce moment à la Ciotat.

La gare maritime qui devait être installée sur le Vieux Port de Marseille croupit en ce moment à la Ciotat.

Elle a des allures de bateau fantôme : construite sur des pontons flottants, le vernis de son bardage en bois est passé, ses vitres salies par le sel. Elle est vide, défraîchie. Et pourtant, cette gare maritime flottante, actuellement amarrée à un quai du chantier naval de la Ciotat, n’a jamais servi. Si on la regarde de plus près, on s’aperçoit même que les finitions n’ont pas été faites, comme si on avait abandonné la construction du jour au lendemain. Cette gare, c’est celle qui devait être installée sur le Vieux-Port pour accueillir les passagers en partance pour l’archipel du Frioul.

Cette situation est le résultat d’un gros cafouillage, qui va finir par coûter cher à la métropole Aix-Marseille. L’histoire commence ainsi : en 2006, la communauté urbaine de Marseille désigne l’entreprise Frioul If Express, filiale de Transdev (groupe Veolia), pour assurer la liaison Marseille-Frioul. Ils signent ensemble une délégation de service public et au passage, Marseille Provence métropole commande à l’entreprise une nouvelle gare maritime, pour remplacer celle en place, obsolète et rudimentaire. Aucun endroit ombragé, ni même des chaises pour patienter, une billetterie en pré-fabriqué… voilà plusieurs années que les habitants du Frioul réclament une gare digne de ce nom. Celle-ci devait donc être livrée 18 mois après la notification du contrat. Soit en octobre 2007. Coût estimé de cet équipement à l’époque : 800 000 euros. Mais dix ans plus tard, les habitants du Frioul, les touristes et les promeneurs du dimanche n’en ont toujours pas vu la couleur. Et pourtant celle-ci existe puisqu’elle dépérit à La Ciotat.

Une première gare construite sans autorisation

Mais qu’on se le dise, cette gare maritime flottante n’ira jamais sur le Vieux-Port de Marseille. L’entreprise délégataire n’a en effet pas pris la peine de demander les autorisations nécessaires avant de débuter la construction. Résultat : en 2010, alors que la gare est presque terminée, la commission départementale des sites retoque le projet. En effet, entre temps, la communauté urbaine de Marseille a lancé un projet de réaménagement du Vieux-Port. Avec ses 220 m² et ses 3 mètres de haut, la préfecture estime que la gare sera trop grande et dénaturera l’unité architecturale du futur site. Frioul If Express doit donc tout recommencer ! « En fait nous n’avions qu’un accord tacite mais pas d’autorisations officielles« , admet-on du côté de Transdev. Que va devenir la première gare ? « Elle est à vendre, si vous voulez l’acheter, n’hésitez pas« , lance carrément Gilles De Santis, le directeur de Frioul If Express.

C’est donc reparti pour un tour. Et cette fois-ci, le projet devra « mieux coller avec le projet Foster-Devignes », [du nom de l’architecte et du paysagiste qui ont conçu le nouveau Vieux-Port, ndlr], explique Gilles De Santis. Mais en 2012, alors que le chantier du Vieux-Port avance, les responsables politiques s’enlisent dans un calendrier fluctuant. Il faut attendre juin 2013 que la commission départementale des sites valide le nouveau projet, mais une nouvelle mouture sera encore dessinée pour respecter les normes d’accessibilité…

Une 2e gare, plus de deux fois plus chère que la 1ère

Au final, après une ellipse considérable, les plans de cette nouvelle gare maritime ont été officiellement validés en février 2017. Le coût estimé est lui passé de 800 000 euros à, très précisément, 1 953 000 euros. Une coquette somme dont vont devoir s’affranchir d’une part, le délégataire, Frioul If Express, et d’autre part, la métropole Aix-Marseille. Mais qui va payer quoi ?

Ce jeudi, lors du conseil métropolitain, une délibération proposera une répartition des frais supplémentaires entre le délégataire et le délégant : Frioul If Express va devoir verser une pénalité de retard de 282 000 euros à la métropole. 600 000 euros seront également déduits du montant que la métropole doit lui verser pour la livraison de l’équipement. De son côté, il restera donc à cette dernière 1 071 000 euros à payer pour la gare elle-même. S’ajoutent à cette somme les frais de modification des pontons actuels, soit 390 000 euros.

Autre rallonge à approuver par le conseil métropolitain : la prolongation de 6 mois de la délégation de service public pour la desserte du Frioul, qui devait prendre fin le 23 mai 2018. Ainsi, la contribution forfaitaire que la métropole doit verser à Frioul If Express pour compenser les obligations (notamment de tarif et de fréquence) que suppose le service public, s’élève désormais à 492 739 euros pour prendre en compte cette augmentation de 6 mois. « Cette prolongation permettra non seulement de sécuriser la livraison de la gare pendant la durée du contrat à des conditions financières avantageuses pour la collectivité, mais également d’éviter un changement d’exploitant pendant une période de forte affluence« , a justifié Guy Tessier, le président du conseil de territoire Marseille Provence, la semaine dernière.

En théorie, et si cette fois-ci les délais sont respectés, la nouvelle gare doit être installée avant le 23 novembre 2018. « Pour l’instant, la construction n’a même pas commencé. Je ne peux donc pas dire précisément quand la nouvelle gare sera livrée ! Probablement courant 2018« , s’agace Gilles De Santis, face aux questions de Marsactu. Le directeur de Frioul If express n’a d’ailleurs pu confirmer aucun chiffre. Du côté de la maison mère, Transdev on explique « attendre le conseil métropolitain du 13 juillet pour s’exprimer ce dossier ». L’histoire a le mérite d’avoir appris à certains à prendre des précautions avant de se lancer dans des projets.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire