Explosion des charges chez HMP : “Mon reste à vivre ? Je n’ose même pas le calculer”

Reportage
le 25 Jan 2023
9

Des locataires du bailleur social manifestaient mardi pour protester contre la hausse des charges de chauffage. Pour l'année 2023, des augmentations comprises entre 60 et 170 euros par mois suscitent l'inquiétude des familles.

À l'appel des associations de locataires, une centaine de personnes a manifesté devant le siège du bailleur social à Frais-Vallon (13e). (Photo SL)

À l'appel des associations de locataires, une centaine de personnes a manifesté devant le siège du bailleur social à Frais-Vallon (13e). (Photo SL)

“Les locataires en colère, les locataires en colère, les locataires en colère !“. Derrière les étals du marché de Frais-Vallon, une agitation mêlée d’inquiétude règne ce mardi 24 janvier. Une centaine de personnes sont réunies devant le siège du bailleur social Habitat Marseille Provence (HMP), installé à l’entrée de cette grande cité des quartiers Nord. […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Marc13016 Marc13016

    Et pendant ce temps, on entend toujours pas parler d’un plan de rénovation énergétique de ces habitats … Certes, ça ne résoudrait pas le problème actuel du prix de l’énergie, mais quand même, on peut essayer de voir à long terme, et “en Grand”, selon la terminologie présidentielle.

    Signaler
  2. Un urbaniste Un urbaniste

    C’est malheureux, mais la seule responsabilité que l’on peut incomber au bailleur, c’est d’isoler le logement. N’oublions pas que pour ceux qui ne sont pas dans un logement social, c’est encore pire et avec un loyer élevé : 73% des Marseillais sont éligibles à un logement social ! C’est du côté de l’Etat qu’il faut se tourner, mais aussi s’interroger, pour ceux que cela concerne, sur la viabilité de conserver un T6 alors que l’on est 2 à y vivre (même si cela implique une nouvelle organisation quand les enfants visitent…)

    Signaler
    • Un urbaniste Un urbaniste

      Sur la sous-occupation dans les logements sociaux : 20% des plus de 75 ans occupent un T4 ou plus dans le logement social métropolitain ; régler ces problèmes permettrait de loger jusqu’à 120 000 personnes de plus (330 000 logés actuellement). Source Agam : https://www.agam.org/wp-content/uploads/2020/04/63.pdf

      Signaler
    • neplusetaire neplusetaire

      J’ai vécu dans un T2 1 chambre parent et 1 enfant en bas âge durant des années sans possibilité d’intégrer un T3 vide dans le même bâtiment. Quant à ma voisine elle vivait dans un T3 parents plus 4 enfants sans lui accorder un T5 libre et fermé? Je crois qu’on fait tout pour que les locataires souffrent dans leur logement. Quant aux travaux qui incombent au bailleur il faut voir les prestations.

      Signaler
    • Marc13016 Marc13016

      Troublant, ces constats sur l’inadaptation du parc de logements sociaux à la composition des ménages.
      J’y vois encore un problème d’investissement et de vision à long terme : reconfigurer des appartements, ça doit être faisable. Mais ça coûte des sous, et c’est long. Tout comme les isoler.
      Cela dit, ce genre d’opération n’est sûrement pas simple. Il faut trouver les fonds, loger temporairement pendant les travaux, adapter finement l’offre et la demande, et proposer des solutions alternatives sur le sujet des enfants qui viennent visiter les parents … Un vrai sujet, à ne pas traiter à la Excel à coup de calculs rapides. Des réalités familiales sont en jeux. Peut être y a t il des solutions innovantes malgré tout. Les urbanistes ont bien dû plancher là dessus !

      Signaler
  3. Peuchere Peuchere

    Les élus municipaux qui manifestent !!
    Quand on est élu municipal ( ou autre) on ne manifeste pas, on agit !

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Ceux qui manifestent sont souvent ceux qui voudraient agir davantage, mais en sont empêchés par un organisme ou une autre iinstitution.
      Sauf à être de mauvaise foi.

      Signaler
  4. Forza Forza

    On parle ici de charges et pas de loyers, mais de toute manière il n’est interdit d’augmenter les loyers des logements classés F et G que pour les baux souscrits après le 24/08/22. Les loyers des baux antérieurs peuvent toujours être augmentés (de 3,5 % max, les APL étant également augmentées de 3,5 %). Et en plus il faut pouvoir prouver le classement F ou G si jamais vous n’êtes pas d’accord avec le DPE qui vous a été fourni par le proprio.
    https://www.anil.org/parole-expert-logement-energivore-location-loyer/
    https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15910

    Signaler
  5. Richard Mouren Richard Mouren

    L’électricité pour les ménages et les petites entreprises artisanales ou autres ne doit pas être pas une marchandise comme les autres soumise aux aléas de la bourse d’échange dans laquelle une bonne partie des intervenants est formée de financiers qui jouent pour gagner un maximum dans un minimum de temps. L’électricité devrait être un service public (mais service public est devenu un gros mot). https://www.connaissancedesenergies.org/tribune-actualite-energies/reforme-du-marche-de-lelectricite-en-europe-quand-les-capex-detronent-les-opex

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire