Enquête judiciaire : six membres de la vieille garde de Gaudin vont quitter la mairie

Info Marsactu
le 14 Juin 2019
7

Après la révélation de perquisitions des gendarmes portant sur le statut de plusieurs collaborateurs du maire, six d'entre eux doivent quitter leur poste à la fin du mois. Le parquet national financier s'intéresse notamment au maintien en poste de chargés de mission ayant largement dépassé l'âge de départ en retraite.

Une nouvelle fois, la visite de gendarmes au sein des services municipaux a des conséquences immédiates et ce, bien avant l’issue de l’enquête préliminaire diligentée par le parquet national financier depuis 2017 pour “faux, usage de faux et détournement de fonds publics”. Cette fois-ci, c’est au cœur même du « château » – le surnom de l’hôtel de ville – que la réaction se fait sentir. Six des collaborateurs du cabinet de Jean-Claude Gaudin vont quitter leur poste à la fin du mois, a appris Marsactu de bonne source municipale. Ce départ fait suite à une série de perquisitions au sein du cabinet, à la direction générale du personnel et au domicile de certains des intéressés, fin mai.

Les enquêteurs s’intéressaient au maintien en poste ou à l’embauche de personnes ayant pour la plupart d’entre eux largement dépassé l’âge légal de départ à la retraite [lire notre première enquête]. Il s’agit notamment d’anciens adjoints que le maire a choisi de garder auprès de lui après leur mandat. Une façon de de récompenser leur fidélité, tout en compensant leur retrait des listes lors du mandat suivant.

C’est ainsi que l’ancien adjoint à la culture de 2001 à 2008, 70 ans, Serge Botey continue d’œuvrer auprès du maire et de son cabinet en jouant les missi dominici dans le milieu culturel, ou dans celui des supporteurs de l’OM où il continue à avoir ses entrées. Il va quitter la mairie. Ancienne adjointe au cinéma et à l’audiovisuel, 78 ans, Monique Venturini ne devrait pas poursuivre sa mission de relations publiques auprès du maire. Installé au cabinet depuis 1995, Michel Ballaro devrait également raccrocher les gants. L’identité des trois autres collaborateurs n’est pas connue.

Gondard et Bertrand maintenus en poste

En revanche, cette vague de mis à la retraite ne devrait pas toucher l’entourage immédiat du maire. De par ses fonctions, Jean-Claude Gondard, le directeur général des services devrait continuer à piloter la Ville jusqu’à la fin du mandat du maire. C’est d’ailleurs ce que prévoit la loi qui autorise un directeur général des services d’une collectivité de plus de 50 000 habitants à rester en poste « pour intérêt de service » jusqu’au renouvellement de l’assemblée délibérante. Il restera donc au côté du maire lors du conseil municipal de lundi et des trois prochains jusqu’en décembre, date à laquelle le maire fera ses adieux à l’hémicycle.

Une autre silhouette familière devrait rester au perchoir derrière le maire. Inamovible directeur de cabinet et compagnon de route de l’édile depuis les années 70, Claude Bertrand devrait également rester à son poste durant ces derniers mois de mandature. Là encore, le caractère stratégique de son poste est mis en avant pour justifier l’entorse faite à la règle sur le maintien en poste d’un fonctionnaire. Comme le soufflait un des intéressés à Marsactu : « On ne pouvait tout de même pas le laisser finir le mandat tout seul ? ».

Actualisation le 19 juin à 18 heures : correction de l’âge de Monique Venturini.

---

Article en accès libre

Cet article vous est offert par Marsactu

Soutenez Marsactu en vous abonnant

DÉCOUVREZ MARSACTU

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire