En attendant leur procès, détention provisoire pour huit des manifestants de la Commanderie

Reportage
le 2 Fév 2021
7

Quatorze prévenus comparaissaient ce lundi, après le saccage du centre d'entraînement de l'OM, ce samedi. Huit d'entre eux dormiront en prison avant que tous soient jugés sur le fond, le 24 février prochain, dans un procès des lampistes du mouvement ultra.

La présentation des prévenus à la barre montrent qu'ils viennent des quatre coins de la France. (Dessin Ben8)

La présentation des prévenus à la barre montrent qu'ils viennent des quatre coins de la France. (Dessin Ben8)

Ils étaient 300 le samedi soir et se retrouvent quatorze, penauds, dans le box des prévenus des comparutions immédiates, ce lundi, au tribunal judiciaire de Marseille. Quatorze supporteurs de l’OM, pris dans les filets policiers, une fois les renforts arrivés à la Commanderie. Huit d’entre eux dorment en prison, au soir de leur première comparution. […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. hervechik hervechik

    Peut-être une instrumentalisation par certains via les réseaux sociaux pour faire comme la prise du Capitole…?

    Signaler
  2. caroline garcia caroline garcia

    trop bien les illustrations !!

    Signaler
    • julijo julijo

      oui, super Ben8 !!!!

      Signaler
  3. Jacques89 Jacques89

    Un peu de détente dans ce monde de brutes…

    L’entraîneur de l’OM est à la recherche d’un nouvel attaquant et est informé de l’existence d’un extraordinaire jeune Irakien. Il prend donc l’avion pour Bagdad et assiste à un match du jeune prodige. Il est subjugué par ce qu’il voit et s’arrange pour que la future superstar déménage à Marseille.­­­ Deux mois plus tard, en championnat le PSG mène 2 – 0 contre l’OM et il ne reste plus que dix minutes à jouer. Il décide alors de faire entrer sa nouvelle recrue.
    Le jeune marque 3 buts et donne la victoire à l’OM Les supporters pleurent de joie. ­­­Les joueurs et l’entraineur se jettent sur lui pour l’embrasser.
    ­­­Lorsqu’il rentre aux vestiaires, il appelle sa mère pour partager sa joie.
    – « Salut M’man, tu ne devineras jamais quoi ! en moins de dix minutes, j’ai marqué 3 buts et on a gagné. Tout le monde est fou, même la Presse est dingue de moi !”
    – « Comme je suis contente pour toi, mon fils. »- «Et toi, maman, comment ça va ?
    – « Mal mon fils ! Ton père vient juste de se faire tirer dessus en pleine rue : il est aux urgences. Ta sœur a été violée à l’école, et ton jeune frère a été arrêté avec un copain : il conduisait une voiture volée…»
    Le jeune joueur se sent subitement très embarrassé.
    – « Je ne sais pas quoi te dire M’man, j’suis désolé. »
    – « Désolé, désolé !! C’est toi qui as voulu qu’on quitte Bagdad pour venir habiter à Marseille, non ! »

    Signaler
    • Pierre Pierre

      Quel humour waouh !

      Signaler
    • 236 236

      🙂

      Signaler
  4. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Toute proportions gardées, et je le répète, toute proportions gardées, je pense que les supporters footballistiques valent les supporters politiques.
    Pourquoi est-il nécessaire de détruire, d’attaquer des personnes ou de se faire mettre en prison pour exprimer à un entraineur que l’on n’est pas d’accord avec lui?
    Ne fréquentant pas les tribunes, faut-il organiser du ”participatif” dans ce genre de soutien??? Les supporters ne sont pas juste de la ”chair à applaudissement” qui doivent payer leur place?
    N’y a-t-il pas des organes de concertation dans cet univers?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire