Le Festival MIMI demande un « petit coup de pouce »

Financement participatif
3 Sep 2018 0

Porté par : L'AMI
Plateforme : KissKiss BankBank
Objectif de collecte : 6000 euros
Se termine le : 21 septembre, 2018

Le festival MIMI, appelle à un soutien financier pour sa 33e édition qui doit se tenir du 8 au 16 septembre prochain :

« Entre 2016 et 2018, l’AMI a perdu plus d’un tiers du soutien financier qu’elle recevait des collectivités territoriales, soit plus de 170.000€. MIMI a subi de plein fouet ces réductions et a vu son budget divisé par 4 depuis l’année 2016, qui marque la dernière édition du festival sur le Frioul.

Aujourd’hui, l’enveloppe du festival tente de se maintenir au-dessus de 50.000€, seuil en dessous duquel nous ne pourrions guère vous offrir davantage qu’une kermesse avec lampions haute consommation, ball-trap et pêche aux cafards, ambiancée par C.Jérôme. Aguicheur, mais pas tout à fait dans le cahier des charges d’un ancien Centre National.

Malgré l’importance de la dette à laquelle doit faire face l’association, l’AMI n’a pu se résoudre à abandonner son activité historique et a fait le pari d’une édition ralliant toutes les forces vives de son réseau : artistes, opérateurs, prestataires, salariés, bénévoles, public.

L’équipe permanente de l’AMI s’est mise en activité partielle pendant 6 mois pour assurer la survie de la structure et du festival MIMI, forts du soutien et des encouragements que nous avons reçus du public et de nos bénéficiaires.

Si nous avons pu compter sur l’engagement de nos partenaires pour nous proposer des lieux de repli et accueillir le festival, nous avons aujourd’hui besoin de vous pour équilibrer le budget du festival et permettre ainsi à l’AMI de poursuivre ses activités.

6.000€, c’est la somme que nous tenterons ensemble de réunir.

Ces 6.000€ c’est le petit coup de pouce que nous demandons pour limiter la prise de risque, boucler le budget artistique et technique, faire effet de levier sur la fréquentation en nous permettant de vous offrir un plateau artistique et un cadre à la hauteur des valeurs portées par MIMI : un festival audacieux, militant, enchanteur, ébouriffant, inoubliable. »

Carrefour des débats et initiatives au niveau local, L'Agora de Marsactu diffuse des campagnes de financement participatif en lien avec le territoire. Ce contenu est extrait d'une plate-forme externe et ne constitue pas un soutien du journal à la campagne.

kisskissbankbank

Articles du même auteur



A la une

L’État remet à plus tard le sauvetage de l’étang de Berre au bord de l’asphyxie
"Faut-il réhabiliter l'étang de Berre ?". Alors que l'état alarmant du site ne fait plus de doute (lire notre article), l'État vient de remettre...
L’éditorial de FOG qui fâche Bruno Gilles… et les journalistes de la Provence
Au sein des colonnes de La Provence, la plume de Franz-Olivier Giesbert, alias FOG, directeur éditorial du titre depuis 2017, va et vient avec plus...
Travaux ferroviaires sur la ligne Marseille-Aix : « modernisation » ou « projet dément » ?
Les voyageurs entre Marseille et Aix, et au delà vers les Alpes, verront-il un jour un service cadencé, à la régularité irréprochable comme cela...
La Bonne-mère, une basilique au bord de la crise de nerfs
Elle est un symbole de Marseille. Calée sur un ancien fort militaire dont elle tire son nom, elle est censée garder et protéger les...
Au sein de la gauche marseillaise, l’union, mais chacun à son rythme
Un "Mouvement sans précédent". Jeudi matin paraissait dans Libération un appel au "rassemblement inédit" pour les municipales à Marseille. Comme une impression de déjà-vu après...
Au tribunal, le squat Saint-Just tente d’obtenir un nouveau sursis
Est-ce le début de la fin pour le squat du 59 avenue de Saint-Just ? Après plusieurs reports, la première audience en vue de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire