Le Festival MIMI demande un « petit coup de pouce »

Financement participatif
3 Sep 2018 0

Porté par : L'AMI
Plateforme : KissKiss BankBank
Objectif de collecte : 6000 euros
Se termine le : 21 septembre, 2018

Le festival MIMI, appelle à un soutien financier pour sa 33e édition qui doit se tenir du 8 au 16 septembre prochain :

« Entre 2016 et 2018, l’AMI a perdu plus d’un tiers du soutien financier qu’elle recevait des collectivités territoriales, soit plus de 170.000€. MIMI a subi de plein fouet ces réductions et a vu son budget divisé par 4 depuis l’année 2016, qui marque la dernière édition du festival sur le Frioul.

Aujourd’hui, l’enveloppe du festival tente de se maintenir au-dessus de 50.000€, seuil en dessous duquel nous ne pourrions guère vous offrir davantage qu’une kermesse avec lampions haute consommation, ball-trap et pêche aux cafards, ambiancée par C.Jérôme. Aguicheur, mais pas tout à fait dans le cahier des charges d’un ancien Centre National.

Malgré l’importance de la dette à laquelle doit faire face l’association, l’AMI n’a pu se résoudre à abandonner son activité historique et a fait le pari d’une édition ralliant toutes les forces vives de son réseau : artistes, opérateurs, prestataires, salariés, bénévoles, public.

L’équipe permanente de l’AMI s’est mise en activité partielle pendant 6 mois pour assurer la survie de la structure et du festival MIMI, forts du soutien et des encouragements que nous avons reçus du public et de nos bénéficiaires.

Si nous avons pu compter sur l’engagement de nos partenaires pour nous proposer des lieux de repli et accueillir le festival, nous avons aujourd’hui besoin de vous pour équilibrer le budget du festival et permettre ainsi à l’AMI de poursuivre ses activités.

6.000€, c’est la somme que nous tenterons ensemble de réunir.

Ces 6.000€ c’est le petit coup de pouce que nous demandons pour limiter la prise de risque, boucler le budget artistique et technique, faire effet de levier sur la fréquentation en nous permettant de vous offrir un plateau artistique et un cadre à la hauteur des valeurs portées par MIMI : un festival audacieux, militant, enchanteur, ébouriffant, inoubliable. »

Carrefour des débats et initiatives au niveau local, L'Agora de Marsactu diffuse des campagnes de financement participatif en lien avec le territoire. Ce contenu est extrait d'une plate-forme externe et ne constitue pas un soutien du journal à la campagne.

kisskissbankbank

A la une

L’élu aux cimetières accumule plus de 8000 euros d’amendes avec sa voiture de fonction
Il y a des urgences que la délégation d'un élu ne laisse pas supposer. Ainsi le service des opérations funéraires évoque plus volontiers la...
Deux familles ont profité en masse des ventes immobilières opaques de la Ville de Marseille
Au fond de la cour du mémorial de la Marseillaise, rue Thubaneau (1er), un musée aux rares visiteurs dédié à l’hymne national, une bâche...
Le McDonald’s de Saint-Barthélémy cherche à nouveau un repreneur
Retour à la case départ. Le McDonald's de Saint-Barthélémy (14e) cherche à nouveau un repreneur. Il y a un an, ce QG de la...
Municipales à Marseille : Vassal et Gilles quittent le siège de leur parti dos à dos
Un coup pour rien, ou presque. Réunis pendant plus de deux heures par le président Christian Jacob au siège du parti Les Républicains ce...
Le nouveau maire de Fos veut garder la ville à gauche face un RN fort mais sans candidat
"Bon, on dirait qu’il n’y a personne". Derrière les deux nains de jardin, et malgré la présence d’un chien au regard interrogateur derrière la...
L’ancien footballeur de l’OM multiplie les débordements avec l’accord de Gaudin
Jean-Christophe Marquet fait partie des rares footballeurs de l'OM à s'être engagé en politique. Depuis près de vingt ans, il fait partie des soutiens,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire