Clash dans la majorité Vauzelle à la région

À la une
le 19 Sep 2013
7

Parmi les élus du conseil régional, la nouvelle de la démission de Robert Alfonsi a fait l'effet d'une bombe. "J'ai appris ce matin sa démission, j'en suis restée pantoise", raconte la vice-présidente chargée de la mer Mireille Peirano. Alfonsi cumulait jusqu'à présent les présidences du groupe socialiste et celle de l'Area, l'agence régionale d'équipement et d'aménagement, un satellite de la région. "Si Michel Vauzelle lui avait confié ces délégations, c'est qu'il y avait une confiance, commente Peirano, élue socialiste varoise comme Alfonsi. J'ai eu l'occasion de parler avec Robert de sa démission. Pour moi, cette histoire est avant tout le fruit d'un manque de dialogue".

Dans une lettre datée d'aujourd'hui et que nous reproduisons ici, celui qui est désormais simple conseiller régional a pris congé de sa double fonction. Une décision que certains proches de Michel Vauzelle l'incitaient à prendre depuis des mois. Au passage, Robert Alfonsi n'a pas manqué d'épingler le président de la Région et son "absence quasi-permanente". Peirano raconte qu'"il attendait un éventuel rendez-vous avec le président pour s'expliquer en tête à tête avec lui. Mais il a appris il y a quelques jours à Var-matin que le journal possédait une lettre que lui avait envoyée Michel Vauzelle début août, alors…",  reprend Mireille Peirano, "très déçue" par cette issue.

Dans cette première missive – que nous publions aussi – datée elle du 1er août, le président du conseil régional épinglait la gestion de l'Area. Deux griefs principaux sont mentionnés, le premier étant un recours engagé pour un présumé plagiat de la Villa Méditerranée, réalisation phare du mandat.

Vauzelle voulait la tête du directeur

En effet, en mai, La Provence révélait que l'audacieux porte-à-faux de la Villa voulue par Vauzelle aurait pu être emprunté aux travaux d'un stagiaire de l'un des deux architectes. Comme s'en étonnait fin juin le conseiller régional UMP Maurice Battin, il semble que son plus ardent défenseur n'était tout simplement "pas au courant". C'est en voulant calmer le jeu dans une interview accordée au même journal que le président de l'Area met paradoxalement le feu aux poudres. Ses réponses provoquent "la consternation" de Vauzelle et son courrier incendiaire.

Ce dernier y laisse clairement entendre qu'il a demandé à Robert Alfonsi que des têtes tombent dans la société publique. Or, constate-t-il, "l'équipe de l'Area est toujours en place et sereine". Plus loin, il vise clairement le directeur, Louis Pesenti. "[Il] est venu prendre acte auprès de moi du fait qu'il n'avait plus ma confiance. Ce que je lui ai confirmé", écrit ainsi Michel Vauzelle le 1er août.

Le RCT en bonne place

Dans cette même interview, le journaliste mentionne une enquête en cours de la région sur un partenariat passé entre l'Area et le  rugby club  toulonnais (RCT). Là encore, Alfonsi se veut rassurant dans ses réponses, ce qui ne plaît guère à Michel Vauzelle qui parle d'une "affaire qui concerne [Robert Alfonsi] personnellement dans [ses] relations avec le RCT".

Selon certaines sources, l'enquête porterait sur des places attribuées par le RCT à la région. Plusieurs élus varois ont été entendus par l'inspection générale des services à ce propos. D'autres évoquent même l'existence d'une loge de l'Area au stade Mayol. Robert Alfonsi dément: "Il n'y a jamais eu la moindre loge. Ce n'est pas un partenariat entre l'Area et le RCT mais entre la région et ces derniers. Il existait un contrat d'intervention avec le RCT constitué d'achats de publicité et de places de match".

Alfonsi admet en avoir distribué "quelques unes" en tribune présidentielle et souligne que la grande majorité d'entre elles étaient données à des associations par les services de la région. Il maintient donc la version reprise dans l'interview à La Provence : pas de quoi déranger le président Vauzelle.

Un rapport en embuscade

Enfin, en coup de grâce, Michel Vauzelle évoque dans son courrier "les observations qui ont été faites à l'Area par l'inspection générale des services et par la chambre régionale des comptes". Il rappelle même un passage du rapport où les magistrats évoquent la nécessité d'un "contrôle analogue" exercée par la région sur ses services comme sur son satellite. Au moment où il écrit sa lettre, le président Vauzelle a déjà reçu la version définitive du rapport de la chambre. Et c'est dans quelques jours, le 11 octobre, qu'il a décidé d'en faire état publiquement avant qu'elle soit présentée aux conseillers régionaux.

La lettre de démission du président du groupe socialiste arrive donc dans un contexte tendu. Des copies du rapport commencent à circuler. Cependant, celui-ci n'est pas particulièrement sévère sur la gestion de l'Area, même si la société fait toujours l'objet d'une restructuration interne. Le rapport porte beaucoup plus sur d'autres aspects de la gestion de la région par Michel Vauzelle. Robert Alfonsi ne manque pas de le souligner à plusieurs reprises, concluant : "Toutes ces raisons, et les observations définitives d'un rapport de la chambre régionale des comptes que je considère accablant, m'obligent à vous présenter ma démission de l'Area et de la président du groupe socialiste".

Une majorité très plurielle

Cette démission tombe plutôt mal. À 18 mois de la fin de son mandat, Michel Vauzelle prépare l'un de ses derniers budgets, ainsi que le très attendu contrat de plan Etat/région, qui courra sur 7 ans. Or, sa majorité est très plurielle. Lors du vote du budget 2013, trois élus Front de gauche et le quart du groupe écologistes s'étaient abstenus. Luc Léandri (Parti de gauche), qui avait poussé jusqu'à voter contre, l'avait payé de sa délégation aux handicap.

Pour le millésime 2014, Vauzelle n'a plus de directeur général des services depuis le départ de Didier Lauga vers la préfecture de la Drôme et devra affronter les critiques publiques après la diffiusion du rapport de la CRC. Ce n'est donc pas vraiment le moment d'un nouveau clash. "Il ne faut pas y voir un combat de coqs", commente la conseillère régionale apparentée socialiste Fatima Orsatelli. "Il faut surtout qu'on s'interroge sur ce qui permet d'arriver à une telle situation de non-dit", analyse-t-elle ensuite.

L'élu varois EE-LV, Philippe Chesneau préfère renvoyer les deux combattants dans leurs coins : "Quand on préside une structure, on assume. On la gère au plus près. Manifestement, il y a eu quelques faiblesses. Quant au président Vauzelle, il a peut-être manqué de vigilance". C'est sans leurs alliés de la majorité que les socialistes se retrouveront lundi pour une réunion politique exceptionnelle du groupe, à 15 heures. Robert Alfonsi n'y a pas été convié et n'ira pas. Même s'il reste conseiller régional, il rappelle sa loyauté à l'égard de son parti et regrette : "Mennucci est parti. Carlotti aussi. Castaner n'est plus là. Il n'y a plus de personnalités fortes au conseil régional. Jusqu'à présent quand la droite et le FN l'attaquaient, c'est moi qui montait au créneau".

Quant au président Vauzelle, il a pris acte par voie de communiqué de la double démission de son fidèle allié, y voyant "la signature de l'inadéquation de la politique qu'il menait avec la politique dont [il a] la responsabilité en tant que président de région". Pour l'instant, on ne sait pas qui va le remplacer sur la muraille pour le défendre. Des noms circulent, notamment celui de Patrick Allemand, le premier vice-président, qui avait déjà remplacé Sylvie Andrieux quand celle-ci avait été poussée à la démission.

Actualisation le 20 septembre à midi : Correction d'une citation attribuée à Fatima Orsatelli après discussion avec l'intéressée et suite à une mauvaise compréhension de notre part.

La lettre de Michel Vauzelle :

La réponse de Robert Alfonsi :

 

 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Anonyme Anonyme

    Absolument rien compris …

    Signaler
  2. Mistral Boy Mistral Boy

    Et voilà pourquoi il faut interdire le cumul des mandats le député Vauzelle n’est pas souvent présent à la Région qu’il est censé présider et tout le monde fait n’importe quoi : Alfonsi, Andrieux…

    Quand à cette Villa Méditerranée j’invite Mr Vauzelle a y passer de temps en temps histoire de constater que la piscine est une déchetterie et que la Villa commence déjà à ressembler à un bâtiment abandonné (en plein mois d’août en plus des papiers et autres déchets j’y ai vu flotter un rat en état de décomposition avancée que les touristes s’amusaient à photographier histoire de repartir chez eux avec une belle image de Marseille).

    Signaler
  3. Anonyme Anonyme

    La Région PACA n’a pas d’ambition, pas de programme, pas de projet! Vauzelle a tué ce bijou régional plein de promesses et de potentiel. A force de ne rien faire (mais il semblerait qu’en tant que député il n’en fasse pas plus) il a fait perdre toute chance à notre Région d’être compétitive.
    Vauzelle n’est jamais correctement élu et pour autant n’a pas la modestie et la volonté faire ses preuves et de redoubler d’effort et de travail.
    Il sert des beaux discours ultra gocho populo aux gens pendant qu’il mène grand train loin des électeurs et du terrain.
    A se demander sincèrement s’il n’est pas pire que tous les autres.

    Signaler
  4. lisandru lisandru

    Petit avocat, michel vauzelle doit beuaoup sinon tout a son beau père… Vauzelle se revait Ministre des affaires étrangères, Jospin lui a prefere le zozotant Hubert…. Depuis michel se prend pour le ministre des affaires etrangères de PACA. Son Quai d’Orsay, c’est la “Villa Vauzelle” qui ne sert a rien qui a coûté une fortune et dont la maintenance est un gouffre financier. Vauzelle n’est jamais là ? Normal M. le Ministre des Affaires Etrangères est par monts et par vaux est ce profitable à la Région ? Je ne le pense pas. Un VRP de luxe qui ne sert à pas grand chose le tout au frais des contribuables que nous sommes. Il est à l’image de la gauche marseille-PACA. A vomir !

    Signaler
  5. Manipulite Manipulite

    Affaire Andrieux: Vauzelle avait prétendu la main sur le coeur qu’il ne savait rien de ce qui se passait sous sa responsabilité. Voilà une nouvelle affaire qui démarre contre ce fidèle Alfonsi qui certes ne mérite pas le Nobel de la politique vu ses résultats dans le Var. Le président de région est en fait un roi fainéant entouré de courtisans et de courtisanes. Il passe parfois à Arles entre deux voyages pour flatter le bon peuple à coups de subventions massives. Les dégâts du cumul de mandats et du clientélisme sont ici démontrés une fois de plus.

    Signaler
  6. Anonyme Anonyme

    Vauzelle devrait regarder son miroir le matin, pour les 2 dernières régionales il est venu à TOULON VISITE 0 LA Beaucaire 2PICERIE SOLIDAIRE ET A DIT AUX JEUNES QU4IL REVIENDRAIT LES VOIR? ils l’attendent tjr, ils ont tracté pour lui comme nous, s’il y a un homme honnete, intègre et qui paie son resto c’est bien robert alfonsi, quand un chien te gene, il a la rage, pauve Vauzelle meme pas invité à l’Allianz arzna, pas se bouf et champagne, palace, dommage pour lui, mais je suis ravie, on l’a soutenu etil fait le beau,^politique de lui meme, qio dégoute les votants, je suis écoeurée de son comportement avec un homme plus qu’intègre que tout le monde respecte à toulon, faites passer un soutien à robert, je signe et combien d’autre quand à boudjellal, 1 coup au ps un coup au centre, un coup avec l’ump, pas très assis politiquement, des places de rugby on s’en fou, c’est pas ce qui empeche robert de dormir, c’est dit, et Andrieux et guerini Vauzelle savait tout, drole d’adhérent ps qu’on devrait éliminer

    Signaler
  7. Anonyme Anonyme

    qui peut faire une adhésion à robert, une pétition, je ne sais pas faire Vauzelle est descendu bien bas, robert est humble honnete, et ne profite pas de son statut, il paie son resto avec son argent

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire