Pascal Messaoudi vous présente
Bruits d'ici

Une histoire entendue dans l’œil de la libraire

Chronique
le 8 Mai 2021
5

Lorsque Pascal Messaoudi va quelque part, il pose son micro et puis il écoute. Pour cette nouvelle série de chroniques sonores, il s'en va traquer l'histoire qui se cache dans chaque lieu et se révèle avec les sons et la parole des hommes et des femmes qui l’habitent.

C’est une librairie en plein centre de Marseille et aujourd’hui, c’est Cécile qui accueille à l’Histoire de l’œil. Le lieu doit son nom au livre de Georges Bataille et à celui du traiteur installé de l’autre côté de la rue. Depuis le traiteur est parti avec sa devanture et le nom est resté.

Cécile ne fait rien. Elle raconte des histoires, elle parle aux gens, elle rigole de bon cœur avec eux et ils repartent avec des livres. Voilà.

Et ça raconte des histoires avec une femme qui s’émancipe avec une peau d’homme, une petite fille en colère, un crocodile vicieux et des sorcières, beaucoup de sorcières. C’est le genre de librairie où il y a peu de chance que vous sortiez avec le livre que vous aviez prévu d’acheter. Cécile est là pour vous faire changer de chemin.

L’essentiel se trouve très certainement ici à la librairie.

 


Cliquez sur l’une des vignettes pour profiter de la galerie !

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. patrick patrick

    je confirme, c’est un très bel endroit avec une équipe bien sympa.

    Signaler
  2. Monique FAUGÈRE Monique FAUGÈRE

    Pourquoi vous ne donnez pas l’adresse ?
    Merciii de nous la transmettre.
    M.Faugère

    Signaler
    • Haçaira Haçaira

      25 rue Fontange 6e (les pages jaunes ou un bon vieil annuaire) bonne lecture

      Signaler
  3. Zumbi Zumbi

    Merci pour un titre de photo. Oui, un livre ça se “caresse,” souvent ça se hume aussi. Il y a un rapport physique très particulier à l’objet livre neuf, ce n’est d’ailleurs pas le même avec un livre d’occase. Pareil d’ailleurs pour les disques.

    Signaler
  4. Jean-Pierre LA8 Jean-Pierre LA8

    Bravo pour ton travail !
    Les lecteurs de Mourepiane

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire