[Vu sur le web] Un projet d’arrêté pour règlementer la pêche de loisir au parc des Calanques

Hameçon
Bref
le 19 Déc 2023
6

La Provence consacre une partie de son édition du jour à une nouvelle réglementation émanant de la direction interrégionale de la mer Méditerranée. Toujours à l’état de projet, il s’agirait de contraindre les pêcheurs de loisir du Parc national des Calanques à recenser chaque prise via une application, Catchmachine, ainsi qu’à se déclarer nominativement, même lorsqu’ils ne pêchent rien. Les marins interrogés dénoncent un dispositif chronophage, qui ne fonctionnerait pas sans réseau, et craignent quant à une interdiction progressive de leur activité.

Pour le parc des Calanques, l’objectif est d’améliorer la connaissance des ressources halieutiques et d’en assurer une gestion durable. “Nous n’avons aucune estimation du nombre de pêcheurs ni de vision des prélèvements effectués”, défendait Gaëlle Berthaud, la directrice du parc national, auprès de nos confrères. Ces modalités vont dans le sens de la politique européenne qui cherche à rendre obligatoire la déclaration des pêcheurs récréatifs d’ici à 2028.

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Patafanari Patafanari

    La bureaucratie bureaucratise les gens bien mieux qu’en les régentant. Elle tend à les intégrer en les rendant bureaucrates (et par conséquent en faisant d’eux ses délégués dans la gestion bureaucratique de leur vie quotidienne. (Henri Lefebvre)

    Signaler
    • jacques jacques

      Kafka visionnaire

      Signaler
  2. Marc13016 Marc13016

    A ce rythme, les pêcheurs “récréatifs” vont partir en dépression …
    Des sondages ou un dispositif d’apport d’info volontaire ne serait il pas plus respectueux de l’espèce humaine ?
    La fureur d’obliger, c’est redoutable dans la tête des administrateurs, fussent-ils administrateurs d’espaces naturels. Et inutile en plus : j’imagine le biais qu’il y aura dans ces rapports de pêche, y aura que eux pour y croire. Tiens c’est simple, le jour où ça sort, on organisera une vaste plaisanterie à celui qui déclare le plus gros poisson pêché. Humour marseillais garanti ! (et on recommencera chaque 1er avril).
    Rigolez un peu, cher bureaucrates, ça vous donnera des idées sérieuses. Vous nous foutez la fatigue rien qu’à voir vos tableur excel !

    Signaler
  3. Christian Christian

    Il est démagogique et irresponsable de nier la nécessité croissante de réglementation dans les calanques.
    Le fond du problème c’est le nombre. Quand il y avait très peu de monde dans les calanques, le besoin de réglementation était faible. On pouvait même y camper librement, alors que si c’était autorisé aujourd’hui il y aurait massacre de végétation et incendies.
    Ce qui est répréhensible dans les dispositions en projet n’est pas le principe, mais les modalités trop compliquées, et amenant un assujettissement supplémentaire à l’usage de la communication numérique.

    Signaler
  4. barbapapa barbapapa

    Autant interdire la pêche “récréative” mais surtout la pêche professionnelle, celle qui impacte le plus la biodiversité. A-t-on besoin de consommer ces magnifiques rascasses et chapons, ces labres ultra colorés et autres girelles et serrans qui vont finir bouillis en soupe ?
    Comme pour les éléphants, rhinocéros, lions et gazelles, le tourisme qu’ils génèrent paie plus que leur chasse et destruction – id pour de vraies réserves marines, notre vraie richesse réside dans leur protection

    Signaler
    • Patafanari Patafanari

      De plus consommer du poisson est mauvais pour la santé. Mangeons plutôt de la barbe à papa.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire