Vers 72 “écoles innovantes” dans le cadre du plan Marseille en grand

extension
Bref
le 13 Jan 2023
3
(Photo : Mathias Martin-Baffa)

(Photo : Mathias Martin-Baffa)

“Marseille est un peu la capitale éducative de la France”. Le recteur Bernard Beignier a l’habitude des formules à l’emporte-pièce qui se comprennent avec le ton pince-sans-rire qui les accompagne. En l’occurrence, le représentant de l’éducation nationale entendait, lors de sa conférence de presse de rentrée, souligner l’avancée du volet pédagogique du plan Marseille en grand, lancé par Emmanuel Macron en septembre 2021.

Elles devaient être 50 à l’époque, elles sont 67 désormais “et elles seront 72 dans un temps très proche”, se félicite Dominique Leporati, directeur académique adjoint chargé du suivi du plan Marseille en grand. 82% de ces écoles appartiennent à des réseaux d’éducation prioritaire. Dotées d’un budget spécifique de 2,5 millions d’euros “dont 40% ont d’ores et déjà été consommés”, ces écoles développent des projets à travers six thématiques, dans l’objectif de renforcer l’apprentissage des fondamentaux.

“La volonté n’est pas de substituer au cadre national, mais, au contraire, de renforcer ce cadre national en adaptant les écoles aux territoires et aux publics“, se félicite Bernard Beignier. Le 25 août dernier, devant les recteurs réunis à la Sorbonne, le chef de l’État a annoncé l’extension à l’ensemble de la France du dispositif des “classes innovantes” expérimenté à Marseille.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Marc13016 Marc13016

    Tiens tiens, ça démarre, les écoles innovantes à Marseille ? On se souvient qu’on avait eu de la peine à trouver des candidats, après les annonces de Macron et ses grandeurs marseillaises. Certaines écoles auraient même été “embringuées” de force dans ce dispositif.
    Et certains enseignants n’étaient pas chauds non plus pour rejoindre la danse, même à coups de primes et de recrutements “au profil”.
    Ma foi, si ça marche … Une puce me vient à l’oreille quand même, quand j’entends que la généralisation à l’échelon national s’est fait à Paris, à La Sorbonne, le 25 août 2022, par le chef de l’état : 6 mois avant, en janvier 2022, si je ne me trompe, on en était encore aux prémices du projet à Marseille. On cherchait des enseignants volontaires, on cherchait des approches éducatives alternatives, etc. Mazette, ça va vite dans l’éducation nationale : quelques mois d’expérimentation, et hop, on envoie la sauce sur tout le territoire !
    Tiens tiens, ça démarre, les écoles innovantes à Marseille ? On se souvient qu’on avait eu de la peine à trouver des candidats, après les annonces de Macron et ses grandeurs marseillaises. Certaines écoles auraient même été “embringuées” de force dans ce dispositif.
    Et certains enseignants n’étaient pas chauds non plus pour rejoindre la danse, même à coups de primes et de recrutements “au profil”.
    Ma foi, si ça marche … Une puce me vient à l’oreille quand même, quand j’entends que la généralisation à l’échelon national s’est fait à Paris, à La Sorbonne, le 25 août 2022, par le chef de l’état : 6 mois avant, en janvier 2022, si je ne me trompe, on en était encore aux prémices du projet à Marseille. On cherchait des enseignants volontaires, on cherchait des approches éducatives alternatives, etc. Mazette, ça va vite dans l’éducation nationale : quelques mois d’expérimentation, et hop, on envoie la sauce sur tout le territoire ! A moins que ce qui aille vite, comme d’hab, ça soit surtout la com …
    Ceci dit, si ces écoles apportent un renouveau éducatif réel, tant mieux. On aimerait quand même voir un bilan, un vrai (éducatif, pas quantitatif).

    Signaler
  2. Marc13016 Marc13016

    Oups, erreur de frappe. Lire à partir du 2ème “tiens tiens” !

    Signaler
  3. petitvelo petitvelo

    Aurait-on prévu de renouveler les directeurs d’école pour le plan, genre “tu veux ta mutation dans le sud d’où tu viens ? Signe là !” ;o) Mais j’ai du mal à connecter ça au “prétendu retour” de l’uniforme à l’école et à la fameuse dictée par jour promise depuis 20 ans. Ce doit être de la pensée complexe

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire