Un pacte de plusieurs collectivités pour se préparer à la privatisation de l’aéroport

Équipage
Bref
Julien Vinzent_
11 Juin 2018 0

Officiellement, elle n’est pas d’actualité, mais tout le monde s’y prépare. La Marseillaise se penche ce lundi sur la privatisation de l’aéroport Marseille-Provence, dont l’État pourrait céder ses 60 % du capital. Du côté de la chambre de commerce et d’industrie (25 %) et des quatre collectivités locales (conseil régional, conseil départemental, métropole Aix-Marseille Provence et mairie de Vitrolles, qui totalisent les 15 % restants), personne ne combat le principe mais tous souhaitent avoir un droit de regard sur la stratégie du futur propriétaire majoritaire.

Pour anticiper cette privatisation, trois d’entre eux ont signé un pacte d’actionnaires, révèle le quotidien. « Par ce pacte, on s’engage mutuellement à rester au capital de l’aéroport : c’est une nécessité de rester groupé », commente Loïc Gachon, le maire de Vitrolles, qui possède 1 % du capital. Autrement dit, les signataires n’essaieront pas de vendre leurs actions en même temps que l’État. Seule manque la signature du conseil régional de Renaud Muselier (LR), la privatisation « n’étant pas d’actualité ».

0
commentaires
Source : La Marseillaise

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire