La ville de Marseille s’équipe d’une voiture munie de caméras pour dresser des PV

Liseuse
Bref
Julien Vinzent
10 août 2017 4

La Marseillaise l’a baptisée la « sulfateuse à PV ». À partir du 1er septembre, la ville de Marseille expérimentera l’utilisation d’une voiture munie de huit caméras dédiée à la verbalisation du stationnement. Selon l’AFS2R, la société qui commercialise cet équipement déjà utilisé dans plusieurs communes de la banlieue parisienne, elle permettrait de lire jusqu’à 1500 plaques par heure, contre 150 pour un agent municipal. L’arrêté municipal, signé le 28 juillet, précise qu’il sera « affecté à la lutte contre le stationnement gênant et le défaut de règlement spontané du stationnement en zone payante ».

Cette nouveauté technologique coïncide avec une autre évolution, institutionnelle celle-ci. À partir du 1er janvier 2018, l’absence de ticket sera dépénalisée. Concrètement, les mauvais payeurs devront s’acquitter d’un « forfait post-stationnement » – fixé par la Ville à 17 euros, le même montant que l’amende actuellement due – et qui sera reversé non pas à l’État mais au budget transports de la métropole. La municipalité a d’ores et déjà choisi de confier la verbalisation à une société privée, ce que permet la dépénalisation. Avec une batterie de sulfateuses ?

4
commentaires
Source : La Marseillaise

A la une

9 heures. Le Freedom of the seas vient tout juste de s'amarrer au quai du terminal de croisières, tout au nord du port de Marseille....

Marsactu vous propose de profiter de l'été avec quatre séries. Pour "questions de confiance", nous avons interrogé quatre députés des Bouches-du-Rhône, toutes tendances confondues, sur la transparence et la probité. Nos "petites histoires de résidences fermées" sondent cet urbanisme qui interroge notre manière de voisiner. "Diogène", c'est parfois votre grand-père, votre voisine ou un oncle lointain qui entasse et ne jette rien au point de risquer d’être enseveli sous les déchets. Enfin, "dans le sillage des croisiéristes", vous découvrirez ceux qui tentent de profiter du boom de ce secteur touristique à Marseille.

Interne au sein du service de géronto-psychiatrie de l'hôpital Valvert, Alexia Frison-Ramard a choisi le syndrome de Diogène comme sujet de thèse de doctorat. Pendant un...

Diogène est parfois votre grand-père, votre voisine ou un oncle lointain qui entasse et ne jette rien au point de risquer d'être enseveli sous les déchets. Marsactu vous offre une plongée en trois épisodes à la découverte de ce syndrome qui hante nos rues. L'histoire commence dans un banal immeuble du 5e arrondissement. Une fuite d'eau amène les habitants sur la piste de la manie d'entassement de leur voisine et sur l'impasse institutionnelle et juridique pour tenter d'y mettre fin. Elle se poursuit avec le quotidien de Christophe Di Pietro dont l'entreprise est spécialisée dans le débarras de l'extrême : appartements encombrés de déchets ou de collections d'objets qui virent à la submersion. Enfin la psychiatre Alexia Frison-Ramard a choisi ce syndrome comme sujet de sa thèse de doctorat. Elle détaille le mode de prise en charge des patients âgés qui développent ces symptômes.

La série d’articles consacrée aux résidences fermées a été réalisée en partenariat avec une équipe de chercheurs du Laboratoire population environnement développement (LPED) de...

Personne n'est venu ce vendredi au tribunal administratif pour représenter les sociétés du groupe SMA, pas plus Alexandre Guérini, son fondateur, que son principal...
  1. Cehere Cehere

    La sulfateuse a-t-elle sa carte à Force Ouvrière ?

    (accessoirement j’aimerais comprendre comment l’engin peut vérifier le « règlement spontané du stationnement en zone payante » – comme cela est bien dit -).

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      Et quand on sait l’état des horodateurs HS bien souvent… Çà va effectivement ressembler à du tir massif à l’aveugle… Toujours le sens de la mesure ici, on laisse les situations se dégrader, tout comme l’espace public et on introduit des méthodes à l’emporte-pièce qui font « moderne ». Tout cela au lieu de gérer au quotidien, normalement, calmement, faire son boulot quoi.
      Cette sulfateuse va sûrement passer par le « service des mines  » de FO pour homologation marseillaise…

      Signaler
  2. corsaire vert corsaire vert

    Compte tenu du stationnement anarchique et incivil à Marseille la sulfateuse va s’enrayer !!!

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      Vont se faire aligner les occupants de places réglementaires qui ne se seront pas ou peu acquittés du paiement. Pour les autres (double-file, passages piétons, trottoirs et etc ) rien ne changera. C’est beau une ville gérée intelligemment.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire