Sabotage de l’usine Lafarge : trois membres des Soulèvements de la terre en garde à vue

enquête
Bref
le 29 Nov 2023
0
Les militants écologistes ont diffusé des images de leur action. Photo DR.
Les militants écologistes ont diffusé des images de leur action. Photo DR.

Les militants écologistes ont diffusé des images de leur action. Photo DR.

Trois militants du mouvement écologiste les Soulèvements de la terre ont été placés en garde à vue, ce mercredi 29 novembre à Lyon, dans le cadre de l’enquête sur l’intrusion et le sabotage de l’usine Lafarge à Bouc-Bel-Air, survenus le 10 décembre 2022, annonce le Parisien.  Ces gardes à vue interviennent quatre mois après que deux personnes ont été mises en examen et convoquées par le parquet d’Aix-en-Provence pour dégradation en bande organisée et association de malfaiteurs, dans le même dossier.

Le 10 décembre 2022, un groupe d’environ 200 personnes avait attaqué l’usine du cimentier. L’action avait été revendiquée via un communiqué diffusé par les soulèvements de la terre : “L’infrastructure de l’usine du cimentier pollueur a été attaquée par tous les moyens : sabotage de l’incinérateur et de dispositifs électriques, câbles sectionnés, sacs de ciment éventrés, véhicules et engins de chantiers endommagés, vitrines des bureaux abîmées, murs repeints de tags…” Les “saboteurs” entendaient, disaient-ils, dénoncer une “course délirante au profit et cela au mépris de toutes les conséquences écologiques et sociales engendrées”.

Source : Le Parisien

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire