Pagaille à l’ouverture des bureaux de vote à Marseille

OAÏ
Bref
le 20 Juin 2021
18

Dans toutes les familles politiques, un même mot : “le oaï”. Le vote pour les élections départementales et régionales ce dimanche est marqué par une forme de pagaille à Marseille. Plusieurs bureaux de vote ont ouvert avec du retard ou même n’avaient pas encore ouvert en milieu de matinée. Plusieurs voix politiques se sont faites entendre pour fustiger la Ville de Marseille, organisatrice de l’élection. “Il est absolument inacceptable de constater cette désorganisation qui aura sans doute un véritable impact sur le libre choix des électeurs et favorisera l’abstention à l’occasion de ce premier tour”, a fustigé l’équipe de Martine Vassal, la présidente LR sortante du département dans un communiqué.

Mohammed Bensaada, de la France insoumise choisit un exemple : à Malpassé, le président du bureau de vote est arrivé à 10 heures, le matériel électoral juste avant. “Ça fait un moment que je participe aux élections, c’est la première fois que je vois un bazar de ce niveau.” Une candidate sur les listes Muselier pour les régionales rapporte la situation dans un bureau de vote du 12e arrondissement : “Des électeurs attendaient devant le bureau dès 7 h 30, notamment des personnes âgées, à 10 heures, elles n’avaient toujours pas voté.” “Les gens repartent sans avoir voté”, regrette à son tour le conseiller municipal RN Cédric Dudieuzère.

Un adjoint au maire Printemps marseillais tente de justifier la situation par “la double élection” et “la désaffection des électeurs et des militants” et confirme la pagaille.  Joël Canicave, adjoint au maire et président du groupe majoritaire au conseil municipal a minimisé la situation dans La Provence “C’est un peu traditionnel d’avoir ce genre de problème lorsqu’on a 481 bureaux de vote, même si c’est accentué cette année par le manque d’assesseurs.” A la Ville de Marseille, une porte-parole donne des précisions : “Samedi soir, 40 présidents de bureau de vote ne sont pas venus récupérer leur sacoche contenant le nécessaire électoral. La préfecture a réquisitionné des fonctionnaires et 20 ne sont pas présentés ce matin. A 10 heures, il restait dix bureaux problématiques.” Elle regrette aussi que “les partis [n’aient] pas envoyé autant de présidents et d’assesseurs que d’habitude”. Dans un communiqué, la préfecture a annoncé avoir comptabilisé 34 bureaux de vote sans président ce dimanche matin. “Comme le prévoit le code électoral dans une telle situation, le préfet a désigné des délégués spéciaux chargés de présider les bureaux et désigner les assesseurs. Malgré ces mesures, des retards significatifs ont pu être constatés dans l’ouverture de certains bureaux”, affirme le texte.

Des mesures ont pourtant été prises pour limiter le nombre de personnes nécessaires à l’ouverture des bureaux de vote. Un président de bureau peut ainsi officier pour les deux scrutins à la fois. Pour pourvoir les postes vacants, la Ville de Marseille avait sollicité ses fonctionnaires, ce qui avait suscité des oppositions syndicales. “Des bureaux ouvrent avec un président et un seul assesseur par élection avec l’accord du préfet”, indique un directeur de campagne du Printemps marseillais.

Ajouts à 11 h 43 puis midi : nouvelles précisions de la mairie puis mention du communiqué préfectoral.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. gastor13 gastor13

    L’incompétence totale de cette mairie. Pour une fois qu’ils auraient pu agir au lieu de faire de la com, ils se loupent ! Quand on pense qu’ils sont aux manettes pendant encore 4 ans, ça fait peur !

    Signaler
    • Pascal L Pascal L

      Presque 5 ans, non ?
      A la différence de l’administration des USA, quand il y a un changement de bord politique on hérite de l’administration en place et on doit faire avec.
      Par exemple après 2 mandats de Mitterrand, l’inspection générale de l’éducation nationale était quasi exclusivement composé de personnalités proches du PS d”où la création de la commission des programmes présidé par Luc Ferry pour pouvoir réformer sans être contraint de travailler avec ce nids de gauchistes au couteau entre les dents.
      Bref la nouvelle équipe hérite d’une administration municipale dont, certainement, une (petite ?) partie doit peut-être plus son poste à ses connaissances qu’à ses compétences. Je précise que ce n’est absolument pas le cas de tous, il y a de véritables perles de tout bords. Mais quand même. Donc quand on arrive au pouvoir quelque part après plus de 10 ans de règne de n’importe qui on trouve beaucoup de poussière sous les tapis et beaucoup de résistance de la part des ex obligés. C’est comme ça !
      Le PM n’a pas de baguette magique ni beaucoup de moyens donc ils vont en baver des ronds de chapeau (pour reste poli) pendant les un peu moins de 5 ans qu’il reste.
      Mais question mesure de l’incompétence, je vais attendre encore un peu avant de les départager avec les sortis.

      Signaler
    • gastor13 gastor13

      Suis-je bête.. c’est vrai que c’est la faute à JC et à Martine.. Mais bizarrement avec la même administration ça fonctionnait avant.
      Et vous ne pourrez pas user de cette excuse indéfiniment ! A force cela va finir par se voir.

      Signaler
  2. Titi du 1-3 Titi du 1-3

    “C’est un peu traditionnel d’avoir ce genre de problème lorsqu’on a 481 bureaux de vote.”
    Si c’est traditionnel tout va pour le mieux donc……

    Signaler
  3. MarsKaa MarsKaa

    Ça, plus les professions de foi mal ou non distribuées, c’est du n’importe quoi ! Qu’est ce qui se passe, quelles sont les raisons de ces dysfonctionnements graves ??
    Est ce un motif possible d’annulation des élections ??

    Signaler
  4. Hde mars Hde mars

    La on a atteins le fond .il est temps que le pm se remonte les manches et se décidé à attaquer tt les dysfonctionnement de front et prenne ses responsabilités .Depuis vendredi et même jeudi la mairie sait que aujourd hui cela va être un gros gros bordel qui a commencé hier à la distribution des sacoches aux président .
    C est quand que marsactu fera un bilan. D une année de pm .des choses pas encore faites et des mécontents ou déçu du pm dans la ville et dans l appareil municipal

    Signaler
  5. patrick patrick

    Quand j’ai reçu le mél de la mairie pour nous informer que le premier tour était le 21 je me suis marré un peu énervé. Là on donne le bâton pour se faire battre, en plus si on argumente en disant que c’était pareil avant. C’est le début de la fin.

    Signaler
  6. Lecteur Electeur Lecteur Electeur

    De tels dysfonctionnements ont-ils été constatés dans d’autres villes ?

    Organiser ces élections, sans véritable campagne électorale, dans un contexte post-confinement n’avait aucun sens sinon pour Macron celui de préparer les élections présidentielles en semant encore davantage la confusion.

    Signaler
  7. …! …!

    Va t on encore entendre que c’est la faute de ceux qui étaient là avant ?

    Signaler
  8. patrick patrick

    …La préfecture a réquisitionné des fonctionnaires et 20 ne sont pas présentés ce matin…
    je suis certain qu’ils auront un certificat médical et regrettent l’ancienne équipe municipale.

    Signaler
  9. Pierre12 Pierre12

    Les mêmes qui l’an dernier savaient tout, avaient une solution pour tout…
    Tous les journaux télévisés en font leur une, les marseillais ne sont plus à une honte près.
    👏👏le pm

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Merci FO , vous serez bientôt membre d’honneur comme Gaudin c’est sûr.
      Ne pouvant valider de fausses procurations,il fallait bien se distinguer d’une manière ou d’une autre.

      Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Je vous comprends, après un an à rabâcher « c’est la faute de jean claude et ses amis », un peu ridicule comme argument à la longue…vous passez à « merci Fo ».

      Dans un an ce sera quoi votre excuse ?

      Signaler
  10. TINO TINO

    Pour beaucoup, à la Ville, la vie était plus belle avant. Mettre un peu la pagaille pour discréditer la municipalité actuelle serait elle la stratègie du syndicat le plus influent chez les municipaux ( pour rappel: le syndicat qu’il vous faut ) ? Je n’affirme rien, je m’interroge.

    Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Quel est le rapport entre fo et les présidents de bureaux de vote (défaillants) qui ne sont pas nécessairement des agents municipaux ?

      A part essayer de trouver un autre fautif que les nouveaux élus en charge de l’organisation ?

      Signaler
  11. julijo julijo

    C’est quand même énorme
    en même temps avec l’enthousiasme délirant des militants, de tous les partis, il est évident que l’ambiance n’y était pas. les adhérents LR sont pas mal déconcertés, les militants des assoc et de lfi qui ont été bannis au départ ne se sont pas trop risqués, n’étant pas forcément concernés, sauf pour quelques cantons, et seul le fn/rn se sentais réjoui mais ils ne sont pas si nombreux. les ambiances électorales d’ “avant” étaient plus actives/festives, et le terrain dans les quartiers était généralement occupé.
    et nous sommes toujours en crise sanitaire, allégée, mais.
    on peut ajouter à ça, effectivement l’héritage de gaudin, oui le pm est là depuis un an, mais on ne se débarrasse pas des fonctionnaires territoriaux avec rente de situation si facilement.
    moi aussi je m’interroge. c’est un peu trop gros pour que ce ne soit pas concerté… et l’excuse est belle pour les futurs recours qui ne risquent pas de manquer.

    Signaler
  12. Brallaisse Brallaisse

    Quel est le rapport entre fo et les présidents de bureaux de vote (défaillants) qui ne sont pas nécessairement des agents municipaux ? et je vous cite Pierre 12 ,dans votre question vous donnez la réponse, ce pas nécessairement veut tout dire. Vous auriez le droit de traiter les gens de ridicule si vous ne faisiez pas vous partie de cette catégorie de jeanclaudettes ridiculement ridicules Depuis votre apparition aucune remarque , aucune critique sur 25 années de pouvoir. Idem pour Martine et son orchestre musette avec Caradec et le Royer etc.,
    Alors Pierre 12, vous défendez l'”œuvre” de vos idoles , mais permettez moi de reprendre à mon compte cette saillie de Raymond DEVOS et qui vous va comme un gant “Pierre 12, ce que j’admire en vous, c’est que vous avez le courage d’être vous-même ; avec tout ce que cela comporte de ridicule !”.

    Signaler
  13. BALLERINE BALLERINE

    La nouvelle municipalité s’est pris les pieds dans le tapis avec la gestion des présidents. Il faut savoir que des élus de l’opposition se sont vus refuser la présidence de bureaux de vote alors qu’ils sont prioritaires pour le faire et le maire les a remplacés par des fonctionnaires réquisitionnés pas vraiment ravis de venir pallier au pied levé l’absence d’élus. Super stratégie.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire