Les parcours des huit disparus de la rue d’Aubagne

Vu sur le web
Bref
Adrien Simorre
5 Déc 2018 1

Ils s’appelaient Fabien, Marie-Emmanuelle, Simona, Niasse, Julien, Ouloume, Taher et Cherif. Un mois après l’effondrement des immeubles de la rue d’Aubagne, Libération propose de courtes biographies de chacun de ces disparus. Artiste, vendeur à la sauvette, plongeuse dans un restaurant, réceptionniste d’hôtel : la diversité de leurs parcours est aussi le reflet de celle du quartier de Noailles. Et on lit entre les lignes les trajectoires cabossées ou les origines lointaines rassemblées au sein d’un même immeuble du quartier populaire du centre-ville. Une manière de leur rendre hommage et de rappeler les histoires auxquelles le drame a soudainement mis un point final.

Source : Libération

A la une

La plateforme de prise de rendez-vous Doctolib s’impose à l’AP-HM
En quelques clics, il est maintenant possible de réserver son rendez-vous médical avec plus de 100 praticiens de l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille...
[Ô mon bateau] Faute de casse, des vieilles coques à l’abandon
Au large de la rade marseillaise, les plongeurs s'en donnent à cœur joie. À une quinzaine de mètres de profondeur, ils peuvent nager le...
À Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste
"Je suis fatigué de ces négociations. J'ai besoin de mes sous. J'ai l'impression que c'est du chantage. Je demande mon dû. On avait négocié...
[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire