Le président de 13 Habitat Lionel Royer-Perreaut reconnu victime de chantage

Chantage
Bref
Clara Martot
12 Mar 2019 0

Le tribunal correctionnel de Marseille a condamné ce mercredi pour chantage un administré du maire des 9/10, Lionel Royer-Perreaut (LR). Il écope de huit mois de prison avec sursis, 500 euros d’amende et 3 ans d’interdiction de droits civils, civiques et familiaux. L’élu, également président de 13 Habitat, avait porté plainte contre l’homme et sa sœur jumelle après avoir reçu plusieurs intimidations. En mai 2017, le jeune homme avait contacté Lionel Royer-Perreaut, avançant qu’il était intéressé par la politique. Pendant la même période, sa sœur, qui sera jugée ultérieurement, avait interpelé le maire de secteur avec l’espoir d’obtenir un logement social.

La demande de celle-ci, traitée par les services du bailleur social, n’a pas abouti puisque des pièces manquaient à son dossier de demande. Quant au frère, Lionel Royer-Perreaut l’avait directement reçu dans son bureau. Rendez-vous durant lequel le maire aurait complimenté le prévenu sur ses “beaux yeux” et formulé l’envie de le revoir “à l’extérieur”. Une version toujours soutenue par le prévenu, joint par téléphone, faute de s’être présenté à l’audience. Des propos “diffamatoires” selon l’avocate de l’élu, Sandra Blanchard. Et utilisés comme chantage, en octobre 2017, lorsque le prévenu, s’émouvant de voir sa sœur toujours à la rue, a menacé le maire de “tout balancer” de leur entretien.

“Extrêmement choquée”, la procureure Brigitte Lanfranchi a qualifié l’homme de “sale individu” conduit par un “intérêt morbide”. Devant le tribunal, Lionel Royer-Perreaut a affirmé recevoir “beaucoup de pressions à 13 Habitat” sans jamais se “laisser intimider”. “Aussi, cette condamnation est un message à ceux qui avaient vu dans cette affaire un début de vérité”, a-t-il conclu en sortie d’audience.


A la une

L’usine de chocolaterie de Saint-Menet s’est arrêtée sans un bruit
Repérable pendant longtemps à l'odeur de chocolat qui s'en dégageait, l'ex-usine de Nestlé à Saint-Menet (11e) n'est désormais qu'une silhouette industrielle vidée de toute...
[Vidéos] “Ma prof m’a dit de ne pas dire que je viens de Félix-Pyat”
Ce jeudi, à 20 heures, Marsactu organise son septième débat au Théâtre de l'Oeuvre. Pour cette soirée, nous avons choisi de nous pencher sur...
L’horizon professionnel restreint d’une jeunesse défavorisée
Marsactu organise un nouveau débat de Marsactu ce jeudi soir, "Jeune, insère toi si tu peux". Pour réserver vos places, rendez-vous ici.Il a tout...
Le collectif Riverains de la plaine, avatar d’un quartier fracturé par la rénovation
Ils ont fait irruption dans le débat à l'automne, tandis que le chantier de rénovation de la Plaine s'installait sous les jets de pavés...
La halte ferroviaire d’Arenc, cinq ans et puis s’en va
Au pied de la tour La Marseillaise, un panneau estampillé SNCF et une machine pour éditer des billets signalent la présence d'une voie unique...
À la Castellane, la rénovation prend forme mais bute toujours sur l’avenir du centre social
C'était au printemps 2016, la démolition d'une barre de logements à la Castellane était retardée pour cause de bras de fer politique autour de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire