Le plus grand bassin de réparation navale du port privée de son bateau-porte

A flot
Bref
le 15 Oct 2021
6
La forme 10 en eau, avec sur la gauche, le bateau-porte en cours de finition. (Photo : B.G.)

La forme 10 en eau, avec sur la gauche, le bateau-porte en cours de finition. (Photo : B.G.)

Le chantier naval de Marseille annonce à nos confrères du Marin que la forme 10, bassin conçu pour réparer les grands navires à sec, restera en eau jusqu’à la mi 2022. Sa porte-bateau, système en acier qui permet au bassin de se remplir ou se vider, n’est en effet plus fonctionnelle. D’ici à là, le bassin n’accueillera donc que des chantiers sur navires à flot. Il y a quatre ans, Marsactu avait conté par le menu les déboires rencontrés par l’entreprise Spie-Batignolles au cours de chantier de réparation des très grands navires.

La société de construction avait construit un nouveau bateau-porte mais ce dernier, prenant l’eau, n’a jamais été mis en place. Depuis, c’est toujours l’ancien dispositif en béton qui ouvre et ferme la forme de radoub. Comme le raconte Le Marin, le grand port maritime de Marseille reste discret sur l’issue du contentieux avec l’entreprise de construction.

 

Source : Le Marin
+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Il n’ont qu’à y mettre le Pitalugue, avec le ferry boate d’Escartefigues et surtout aller chercher la Sardine, celle qui a bouchée le Vieux Port.
    Mais pour cette dernière solution ,va falloir briffer Mr Martel ,grand manitou du GPMM, n’étant pas du coin ,il n’est pas forcément au courant de cette possibilité.Une région de broques.

    Signaler
    • AlabArque AlabArque

      Quand même … La malfaçon sur la nouvelle porte de la ‘forme 10’, on ne peut guère l’imputer à un branquignol marseillais. Puisque le ‘concepteur-réalisateur’ appartient à la Spie-Batignolles, c’est bien un cafouillage PARISIEN qui est à la source du problème. Après, on peut s’étonner que Paris soit un centre de compétence navale et maritime, mais ‘il y a bien un Ministère de la Marine en Suisse’ …

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Sans doute, mais il y a quand-même au sein du GPMM des ingénieurs de haut niveau du type polytechnique,ponts et chaussées, école supérieure des TP, etc.Ils sont ,je suppose, supposé jeter un oeil sur le travail de Spie , l’avancement des travaux,les réceptions intermédiaires dans le cadre d’un marché public.Vu le montant en jeu,nous ne parlons pas d’un paquet de chips.
    Cela doit être un coup du PSG ?

    Signaler
    • Pascal L Pascal L

      Non, non, les ingénieurs de haut niveau était de très bon niveau scolaire quand ils ont été reçus aux concours, ensuite …

      L’alcool gratuit distribué par par les vendeurs d’alcool (souvent marseillais) aux élèves des Ponts et aux Travaux Public (et médecine et … j’en passe) a rendu alcoolo la quasi totalité des étudiants à fort pouvoir d’achat ultérieur.

      En ce qui concerne Polytechnique, ils ont été dressé par l’armée à diriger -contrôler la piétaille que nous sommes.
      Pour mémoire les avions renifleurs ont été fourgués par 2 escrocs à 5 polytechniciens qui, parce qu’ils sortaient de cette prestigieuse école, n’ont pas osé dire qu’ils ne connaissaient rien à la diffraction des gravitons (dont on a pas réussi à prouver leur existence jusqu’à aujourd’hui).

      On a les résultats de notre système éducatif “supérieur” qui, par un ensemble de règles, privilégie la soumission à la norme plutôt que l’inventivité et la connaissance du système et les réseaux de relation plus que les connaissances théoriques ou pratiques.

      Signaler
    • Regard Neutre Regard Neutre

      @Pascal L,
      Vous êtes bien trop sévère avec notre système éducatif et particulièrement avec nos élites et leur relation à l’alcool…
      Pourtant des petits génies — comme Albert Caquot entre autres —, ont réalisé des ouvrages remarquables, bien que très âgés aujourd’hui, tiennent encore et toujours debout. Ils ont surtout établi des normes qui servent l’inventivité. Aussi, parler d’ivresse entre gens du vin est toujours délicat. Hips!

      Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Un,il y a des imbéciles de partout, deux ,être bon en maths n’est pas une garantie de compétences ou d’intelligence, trois,si je vous corrigé un peu , la maison marseillaise ne sponsorise pas que l’X, mais bon nombre de partis politiques ou de syndicats,aussi.Quatre, les réseaux ne sont pas que l’appanage des cerveaux dits supérieurs,le meilleur contre exemple étant la mairie de Marseille avec le réseau syndicaliste .Enfin ,durant ma scolarité je n’ai pas souvenance de me “torcher” à longueur d’année,mais nous n’avons peut-être pas fait les mêmes écoles du moins au même moment.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire