Le maire d’Allauch attaque en justice une opposante pour atteinte à la mémoire des morts

Justice
Bref
le 2 Oct 2019
5

Le maire d’Allauch, Roland Povinelli (divers gauche) n’a guère apprécié les commentaires que Lucie Desblancs-Cohen, opposante sans étiquette au conseil municipal, a pris soin de laisser sur son compte Facebook. Alors que l’édile a préempté la maison familiale de son adversaire pour 300 000 euros – quand elle voulait la vendre pour 600 000 – cette dernière parle de « spoliation des Juifs », « désagréable impression de déjà vu » ou encore « hérédité qui se prouve très facilement ». Ces commentaires ont amené Roland Povinelli à lancer une procédure pour « atteinte à la mémoire des morts », estimant que son père était visé par les allusions. Cette affaire était jugée hier, comme le rapporte La Provence.

Lucie Desblancs-Cohen a reconnu des publications maladroites. L’avocat du maire réclame 50 000 euros de dommages et intérêt quand celui de la prévenue veut rappeler que le maire connu pour ses excès verbaux n’as de cesse de « renvoyer [s]a cliente à sa judéité » en la surnommant régulièrement « la Cohen » en conseil municipal. Le jugement est prévu pour le 5 novembre.

Source : La Provence

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. BrallaisseBrallaisse

    Le niveau des élus est affligeant .
    Comment voulez vous avec cela faire avancer les choses ?

    Signaler
  2. AssedixAssedix

    Bonjour,
    j’avais tout d’abord cru que la mairie d’Allauch avait changé de mains, mais ce n’est malheureusement qu’une faute de frappe dans votre titre (LE maire d’Allauch, pas LA)…
    Dommage.

    Signaler
    • PromeneurIndignéPromeneurIndigné

      On peut dire aussi Madame Le Maire d’Aix ….de préférence à La Maire

      Signaler
    • Julien Vinzent_Julien Vinzent_

      Bonjour, c’est corrigé merci pour votre vigilance !

      Signaler
  3. petitvelopetitvelo

    Quelle sensiblerie étonnante pour celui qui annonçait « Je vais te crever » et « Je suis pas n’importe qui, tu devrais te renseigner mon petit si tu veux vivre vieux ! » à un journaliste … Electeurs d’Allauch, réveillez-vous !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire