Deux requêtes contre la démolition des 41-43 rue de la Palud examinées au tribunal demain

Déconstruction
Bref
Clara Martot
7 Fév 2019 1

Deux recours formulés par des propriétaires contre la démolition des 41 et 43 rue de la Palud seront examinés demain en référé par le tribunal administratif, annonce sur Twitter un journaliste du quotidien La Marseillaise. Cette opération, ordonnée par arrêté de police générale en raison de risque d’effondrement des immeubles, a débuté mardi (lire notre article).

Un troisième recours a été déposé par la Société pour la protection du patrimoine et de l’esthétique de la France (SPPEF) concernant la sauvegarde des façades classées. Mais le délai jusqu’à son examen, fixé au 21 février, n’entraîne pas la suspension des démolitions.


A la une

À Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste
"Je suis fatigué de ces négociations. J'ai besoin de mes sous. J'ai l'impression que c'est du chantage. Je demande mon dû. On avait négocié...
[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. EGP1375EGP1375

    Bravo à la SPPEF et au Comité du Vieux Marseille qui s’opposent à ces destructions sauvages, résultats du manqué d’entretien et de diligence des propriétaires depuis des années. La priorité est certes de permettre aux familles de vivre dans des logements décents mais la preservation et la restauration du bâti ancien de caractère (classé aux monuments historiques ou pas) doit être aussi complètement prise en consideration. Cela fait partie de la qualité de vie quotidienne des habitants.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire