La CGT intervient ce matin au Pôle emploi de la Belle-de-Mai

PONCTION
Bref
Benoît Gilles
13 Avr 2016 0

Ce n’est pas une occupation mais une “intervention”. Une vingtaine de représentants des syndicats CGT des chômeurs, intermittents et intérimaires sont rassemblés ce matin au Pôle emploi de la Belle-de-Mai (3e). Ils souhaitent interpeller la direction sur plusieurs cas de saisie immédiate de “trop perçus” sur les indemnités de chômeurs marseillais. En effet, depuis octobre 2015 et une décision de conseil d’Etat, Pôle emploi ne peut plus procéder à une retenue sur les allocations à payer le mois suivant. Si cette annulation de la convention Unedic de 2014 devait prendre effet le 1er mars de cette année, d’après les manifestants, Pôle emploi continuerait ces saisies.

“C’est une opération illégale menée par Pôle emploi, estime Christian Leblanc du syndicat CGT des intermittents. Ils ont obligation de vérifier auprès du chômeur si celui est en mesure de rembourser et de vérifier avec lui les modalités de ce remboursement.” Pôle emploi s’était engagé à cesser ces ponctions dès le mois de novembre 2015. L’intervention de la CGT a aussi un caractère préventif car “la loi El Khomri prévoit de remettre en place ce mode de saisie immédiate”.


A la une

Total redémarre La Mède avec un modèle économique encore fumeux
Habemus Total. Une fumée s’envole dans le ciel de Châteauneuf-les-Martigues. Elle est noire et fait office d’annonce pour les riverains : la Mède redémarre...
L’ouverture nocturne de la plage des Catalans revient à la barre du tribunal
Sera-ce la bonne ? Une décision de la cour administrative d'appel est sur le point d'influencer le devenir de l'apéro-les pieds-dans-l'eau-d'un-coup-de-vélo. C'est en tout...
Malades de la pollution à Fos : “Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps”
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...
Maryse Joissains : “Les procès, tout ça, cela a été fait pour m’empêcher d’être candidate”
Élue depuis 2001, la maire Les Républicains d’Aix-en-Provence a annoncé à Marsactu son désir de briguer un quatrième mandat. À 76 ans, et malgré...
Trois immeubles menacent ruine et ferment une station de métro jusqu’à nouvel ordre
La place Jules-Guesde vibre de son activité habituelle, ce jeudi matin. Les turfistes cochent les cases autour du kiosque central. Quelques chibanis cherchent l'ombre...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire