Bientôt “un tiers-lab des transitions” dans le 4e arrondissement de Marseille

Innovation
Bref
le 3 Fév 2023
12

“Un tiers-lab des transitions” verra bientôt le jour dans le 4e arrondissement de Marseille aux Chutes-Lavie, rapporte La Marseillaise. Une société coopérative a réuni 3,5 millions d’euros auprès d’investisseurs – parmi lesquelles la mairie – pour acheter ce terrain. L’objectif est d’y implanter un “démonstrateur des transitions écologiques, numériques et sociales”, explique au quotidien Cécile Moière, cofondatrice de la SCIC baptisée LICA pour Laboratoire d’intelligence collective et artificielle.

Le lieu proposera aussi aux habitants du quartier de profiter d’un espace arboré de 6000 mètres carrés, présenté comme “un lieu de répit” par le maire EELV des 4e et 5e arrondissements Didier Jau.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Pascal L Pascal L

    J’ai un peu de mal avec ces associations qui fleurent un peu la chasse aux subventions : “le Green Manching” si j’ose le néologisme.
    Labo d’intelligence collective et artificielle ??? Devant cette dénomination qui, pour moi, ne veut absolument rien dire, je suis allé voir sur leur site. Il y a de belles images enveloppées de bons sentiments mais quel est le programme à part s’installer dans une propriété tranquille (un lieu de répit) ?
    Et quelle est la part des versements des “investisseurs” privés par rapports aux collectivités ?

    Signaler
  2. Alceste. Alceste.

    J’ai fait comme vous,c’est quoi ce machin?

    Signaler
  3. Alceste. Alceste.

    J’ai fais comme vous,c’est quoi ce machin?

    Signaler
  4. polipola polipola

    y en a marre des noms à la con(m?)
    Tiers-lab des transitions
    y’avait pas plus simple ?

    Y’a sûrement des trucs chouettes, mais dès qu’on parle de transition numérique pour moi, c’est qu’on a toujours rien compris.

    Signaler
  5. Patafanari Patafanari

    Le Lieu de répit, alternative à la psychiatrie. À Marseille, le Lieu de répit (LDR) est un lieu de vie communautaire, un « habitat temporaire participatif », pensé par et pour des personnes sans domicile touchées par des troubles psychiques. La place de l’auto-support et de la pair-aidance y est centrale.
    Là en plus ont va apprendre à sauver la planète, à se servir d’un ordinateur et à repenser les rapports sociaux. Sous des arbres.

    Signaler
  6. GlenRunciter GlenRunciter

    auto-support… pair-aidance… tiers-lab… Quine !

    Signaler
  7. leb leb

    Un peu comme pour le couvent à la belle de mai, il faut surtout voir dans ces tiers lieux une opportunité de rendre accessible des espaces au grand public. C’est l’anti boulodrome.

    Signaler
    • Patafanari Patafanari

      On ne dit plus boulodrome, mais: Espace d’épanouissement auto-normé par référentiels percuto -roulants.

      Signaler
    • leb leb

      Ou bien “Lieu de développement d’une base électorale fiable”.

      Signaler
  8. Alceste. Alceste.

    Imaginez que les directives de l’éducation nationale sont rédigées dans la même terminologie. Après l’on s’étonne des dégâts chez les “minots” .

    Signaler
    • julijo julijo

      non non ! on imagine pas !!! pas la peine :
      on peut d’ores et déjà en se balançant sur le Boen, ou bien des circulaires de l’EN, trouver des textes avec une terminologie aussi hermétique et ronflante…parsemés de sigles ou acronymes incohérents.
      j’ai toujours pensé que ces gens là, écrivaient pour ne surtout pas être compris.

      Signaler
  9. BRASILIA8 BRASILIA8

    ” transitions écologiques, numériques et sociales”
    les trois mots magiques qui permettent d’obtenir des subventions, des articles dans la presse et des vues sur les réseaux dits sociaux

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire