Benoît Payan à l’initiative d’un appel pour lutter contre la pollution en Méditerranée

Tribune
Bref
le 7 Fév 2022
6

En marge du forum des mondes méditerranéens qui se tient aujourd’hui à Marseille, à l’initiative de Benoît Payan une vingtaine de maires du pourtour de la Méditerranée signent une tribune diffusée dans Le Monde et le quotidien italien Corriere della Sera. Ils demandent un renforcement de la réglementation sur la pollution des navires. “Nous, maires des villes et ports méditerranéens, ne pouvons plus accepter la pollution massive engendrée par la circulation de navires obsolètes et dangereux, qui nuit gravement à la santé des populations, contribue au réchauffement climatique, participe à la perte de la biodiversité et mine l’attractivité de nos territoires”, écrivent-ils.

Concrètement, ces élus réclament “la mise en place de la zone de réglementation en Méditerranée” et l’accélération du processus “vers une zone ECA, réglementant non seulement les émissions de soufre et de particules, mais aussi les oxydes d’azote, dont la dangerosité est largement démontrée”. Aux côtés du maire de Marseille, parmi les signataires, on retrouve les maires de Nice, Toulon, Montpellier, Gênes, Palerme, Beyrouth, Tunis, Alicante ou encore le gouverneur d’Alexandrie.

Source : Le Monde

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. julijo julijo

    c’est bien !! mais il était temps, non ?
    depuis des années des associations se battent pour réduire ces pollutions, parfaitement identifiées… depuis des années.
    Bon c’est bien !

    Signaler
  2. barbapapa barbapapa

    Il faudrait commencer par le Port de Marseille, en éjectant La Plus Grande Cité HLM Flottante du Monde à 9000 locataires (“le plus grand navire de croisières du monde” “wonder of the seas” pour faire kema) horreur des horreurs qui défigure Mourepiane et la rade de Marseille, qui pollue tant et plus, qui coûte et coûtera un max aux contribuables français (scandale affaire d’Etat Kohler / MSC https://www.mediapart.fr/journal/economie/dossier/dossier-l-affaire-kohler )

    Signaler
  3. Patafanari Patafanari

    Ce n’est pas Madame Rubirola, en dépit de ses talents de choristes, qui aurait pu réunir tant de voix qui comptent.

    Signaler
  4. Brallaisse Brallaisse

    Très belle initiative, mais parle t’il aussi des stations d’épuration ?.Je n’ai pas acheté le Monde,car 3.60 € par jour ,e Caro!.

    Signaler
  5. Bibliothécaire Bibliothécaire

    Bravo !

    Signaler
  6. Dark Vador Dark Vador

    Pour info, Cher Brallaisse, vous avez la version numérique du Monde pour 9.99€/mensuel… 😉

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire