Arrêts maladie simultanés des six instituteurs de l’école maternelle Saint-Louis Consolat

VIRUS
Bref
Clara Martot
13 Avr 2018 0

Depuis jeudi matin, les six professeurs de l’école maternelle Saint-Louis Consolat (15e) manquent à l’appel. En cause : des arrêts maladies en cascade. Depuis la rentrée de février, l’absence prolongée de deux instituteurs posaient déjà un souci d’effectif à l’établissement. Des enseignants remplaçants avaient été appelés à la rescousse par l’inspection académique, mais cette dernière explique qu’ils sont tombés malades à leur tour. Entre-temps, faute de remplaçants disponibles dans la circonscription, les enfants avaient été répartis dans les autres classes. Des conditions de travail éprouvantes dues à cette surcharge d’effectifs d’élèves, constitueraient l’un des motifs de ces arrêts maladie. À l’inspection académique, un représentant regrette une simple “coïncidence”.

Quoiqu’il en soit, les six arrêts maladie comptabilisés jeudi matin ont contraint la directrice de l’école maternelle à chercher du renfort parmi le personnel de l’école élémentaire toute proche. Vendredi 13 avril, l’inspection académique a pu libérer deux remplaçants, et précise : “il est pour le moment impossible de faire école au sens strict. Mais nous assurons la continuité du service public en maintenant l’école ouverte, et par des activités à visée pédagogique.”

Les services académiques ne sont pas en mesure d’anticiper la situation de la semaine prochaine : “tout dépendra du nombre d’arrêts maladie. Il y a une réelle épidémie actuellement à Marseille chez les instituteurs et les administrations des écoles”. Si la situation à Saint-Louis Consolat est décrite tout a fait exceptionnelle, l’académie assure que l’école “n’est pas en défaut d’adultes”.


A la une

L’opacité du méga contrat de l’eau de Marseille à nouveau critiquée
Pour sa première séance en tant que présidente de la métropole Aix-Marseille Provence, Martine Vassal (LR) a trouvé en tête de l'ordre du jour...
Accusé de construire sans autorisation, Ricciotti plaide le génie sans limite urbanistique
"Ce qui fait la renommée de tous mes projets, c’est leur dimension expérimentale". Rudy Ricciotti, Grand prix national de l’architecture en 2006, auteur du Pavillon...
À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire