Après l’attaque de Saint-Charles, le préfet Stéphane Bouillon remplace celui de Lyon

Missionné
Bref
Julien Vinzent_
11 Oct 2017 0

Le préfet de région PACA Stéphane Bouillon sera nommé en Auvergne-Rhône Alpes lors du conseil des ministres ce mercredi, selon La Provence. En poste depuis juillet 2015, il est appelé à remplacer Henri-Michel Comet, suite à l’enquête administrative demandée par le ministre de l’Intérieur sur les conditions de libération de l’auteur de l’attaque de la gare Saint-Charles.

En garde à vue à Lyon la veille, en situation irrégulière, il n’avait cependant pas été placé en centre de rétention en vue d’une expulsion. Le rapport de l’inspection générale de l’administration a pointé « un ensemble de dysfonctionnements graves », a commenté mardi Gérard Collomb, annonçant qu’il allait confier une « importante tâche de réorganisation à une équipe préfectorale profondément renouvelée », qui sera donc conduite par Stéphane Bouillon.

0
commentaires
Source : La Provence

A la une

Le suicide d’un cadre de Lidl à Rousset résonne jusqu’à l’Assemblée...

C'était le 29 mai 2015. Yannick Sansonetti, 33 ans, était retrouvé mort, suicidé dans un atelier frigorifique des entrepôts Lidl situés à Rousset où...

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire