Au PS, le dossier d'exclusion de Guérini n'existe pas

À la une
le 3 Avr 2014
30

À deux mois des municipales, Harlem Désir, premier secrétaire du parti socialiste avait fini par se décider. Oui, il allait exclure Jean-Noël Guérini, mis en examen pour association de malfaiteurs. D'autant plus que lors de ses voeux à la presse, le président du conseil général n'hésitait pas en sus à désigner comme sa "candidate de coeur" une Lisette Narducci se présentant sous l'étiquette PRG contre un candidat socialiste et annonçait sa candidature dissidente aux sénatoriales. L'annonce avait connu son petit succès médiatique. Deux mois plus tard pourtant, rien n'a bougé rue de Solférino. La toute nouvelle haute autorité qui devait instruire le dossier n'a jamais reçu de dossier. "Nous avons été saisis formellement puisqu'il y a eu cette annonce. Mais nous n'avons pas encore reçu la requête avec les griefs, les pièces et les annexes", confirme son président, l'avocat Jean-Pierre Mignard.

Cet organe indépendant composé de neuf personnalités du monde du droit dont quatre ne sont pas membres du parti socialiste se veut respectueux des formes qu'il calque sur les pratiques judiciaires habituelles. Il attend donc une argumentation précise dans cette procédure, "ne serait-ce que pour pouvoir avertir la personne visée des faits qui lui sont reprochés", explique Mignard. C'est à cet endroit que le bât blesse. Le parti n'est pas sûr de la solidité du dossier qu'il pourrait déposer à l'instruction que ce soit concernant les annonces du soutien de Guérini à Narducci ou de son cavalier seul dans la course vers la haute assemblée.

Le droit socialiste

Si l'on se fie aux statuts du parti, le principal argument qui pourrait justifier l'exclusion du sénateur socialiste est le suivant : "Lorsqu’un adhérent du parti est candidat à un poste électif pour lequel les instances régulières du parti ont investi un autre candidat, le Conseil national saisi par l’une des parties en cause constate que l’indiscipliné s’est lui-même mis en dehors du parti et le répute exclu". La Haute autorité, saisie de ce dossier "de manière exceptionnelle" au vu de "la gravité des faits […] et au regard des conséquences pour la vie du parti", doit appliquer les mêmes règles.

Problème, confirme une source proche de Solférino, "la dissidence serait une raison de l'exclure mais elle n'est pas actée. Quant au soutien déclarée à Lisette Narducci, il ne s'est pas affiché dans son comité de soutien et il ne s'est pas promené avec elle." Traduction, aujourd'hui encore, Jean-Noël Guérini est intouchable du strict point de vue du droit socialiste sauf à considérer que celui-ci a commis, dernier plan d'attaque prévu dans les statuts, "des manquements répétés aux principes de la charte éthique du parti", comme l'avait annoncé en janvier le secrétaire national aux fédérations, Alain Fontanel.

"Le comble du ridicule"

Cette hypothèse est pourtant la plus aléatoire. Il est toujours compliqué de construire un argumentaire juridique sur les seules valeurs éthiques d'autant plus que la haute autorité met au premier plan le respect de la présomption d'innocence. La rigueur judiciaire des neuf sages fait craindre un camouflet à Solférino, autant qu'un appel devant un tribunal de grande instance que pourrait décider Jean-Noël Guérini. "Imaginez qu'on exclut Guérini et que la justice dise que les éléments ne sont pas probants. Ce serait le comble du ridicule", appuie le secrétaire fédéral d'un PS 13 toujours sous tutelle, Jean-David Ciot. Celui-ci, ancien membre du cabinet de Guérini au conseil général, plaide pour qu'il "quitte de lui-même le PS". Une option que l'intéressé a toujours refusée, envoyant même en ce début d'année un chèque de renouvellement de cotisation que le parti n'a pour l'heure pas encaissé.

"L'exclusion finira par se produire", souffle fataliste notre source proche de la direction du parti. Reste qu'en terme d'images, cet atermoiement ressemble de très près à une frilosité politique. Dans ce dossier, le parti n'a jamais cessé de privilégier l'enfumage aux actes. Durant la campagne présidentielle, François Hollande clamait que Guérini n'était plus au parti socialiste. Le 26 mars sur France Inter, Harlem Désir ne disait pas autre chose avant de lâcher, face à l'insistance de Patrick Cohen, que ce n'était pas encore tout à fait le cas. Contacté pour s'expliquer plus amplement, Solférino n'a pour l'heure pas donné suite, tout comme son secrétaire aux fédérations, Alain Fontanel.

Dans Le Canard enchaîné de cette semaine, la phrase suivante est attribuée au désormais ex premier ministre Jean-Marc Ayrault : "Je paye aussi l'incapacité du PS à renouveler depuis quinze ans ses candidats dans certains départements. Jean-Noël Guérini n'a même pas été exclu du PS." Son successeur Manuel Valls pourrait bien se poser lui aussi quelques temps cette question. Quant à Patrick Mennucci qui a donné une semaine puis quinze jours au PS pour choisir entre lui et Guérini, il peut se préparer à faire ses valises…

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Le Faux Fernandel Le Faux Fernandel

    Mennucci ne fera pas plus ses valises maintenant…Qu’avant!

    Signaler
  2. Anonyme Anonyme

    Jean noel Guerini n’est pas un vouyou,tout le monde le sait même la justice.
    Ce dossier traine depuis trop longtemps, et sous différentes majorités pour que l on nous fasse croire autres choses.
    Bien sur que l on peut toujours reprocher un acte, une virgule, un coup de fils, mais qui ne serait pas pris à défaut après une telle surveillance de notre quotidien et avec une tel besoin de démonstration.
    Tout les politiques Marseillais le savent bien, ils connaissent Jean Guerini.
    Les socialistes Parisiens sous la pression de l envie de tuer le père de Mennucci, la colère de Carlotti suite à une éviction à des élections et le soutien de Montebourg et de Muselier n ont fait qu ‘être ennnuiés par ce dossier. Ils en ont perdu la ville, demain la région et le Cg. Les enfants du Guerinisme (et cela n’est péjoratif)n’ont pas su faire émerger un leader charismatique et indiscutable pour prendre la suite,ils vont devoir travailler avec Guerini dès demain car le patron c’est lui.
    Masse,Ghali,Benarouia,Zeribi et d’autres vont y réfléchir.
    Dissolution de toutes les sections ? pourquoi pas. Mais Ghali fera toujours plus “de cartes” que les autres, surtout si Alexandre(qui est loin d’être mort et inefficace) rentre dans le jeux et y met son talent politique et sa force de travail. Mennucci est piégé et il le sait,Paris aussi.

    Signaler
  3. Mic du 5eme Mic du 5eme

    Messieurs Guerini et Mennucci connaissent bien la procédure d’exclusion du PS
    qui protège (et c’est souhaitable dans un parti démocratique) le droit strict de celui qui est sous la menace d’une exclusion
    Pas simple en effet d’exclure quelqu’un qui paye sa cotisation et qui ne fait pas de faute clairement démontrable

    Pour éviter une telle situation, le parti a néanmoins des armes (s’il souhaite les utiliser)
    dans une situation qui nuit au parti le membre peut être entendu pour clarifier sa position
    le membre peut aussi être entendu pour clarifier un conflit avec un autre membre

    Au total, il faut une volonté politique pour faire le net
    sur l’action de tel ou tel membre
    sur le nombre d’inscrits (donc de votant pour les élections internes)
    et sur les finances

    amorphe la tête du parti ?

    Signaler
  4. Anonyme Anonyme

    La question n’est pas Mennucci VS Guérini puisque Mennucci est out: il a tout perdu, il a fait élire un maire FN et il n’a même pas eu le courage de prendre la présidence du groupe d’opposition à la mairie ou à MPM. Bref, la page est tournée, le livre est fermé. On peut parler d’autre chose que de Mennucci?

    Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Cette pantalonnade fait beaucoup pour l’image du PS ici, mais la vraie question est plutôt la suivante : pourquoi M. Guérini bénéficie-t-il toujours d’une majorité au CG13 (incluant d’ailleurs les conseillers généraux de droite, qui ni ne votent contre le budget, ni ne demandent un vote de celui-ci à bulletins secrets) ?

    Soit dit en passant, si le PS semble avoir bien du mal à justifier une éventuelle exclusion, bien que M. Guérini ait annoncé il y a un moment son intention de conduire une liste “autonome” aux prochaines élections sénatoriales (http://www.bfmtv.com/politique/marseille-guerini-menera-une-liste-autonome-aux-senatoriales-694752.html), le même PS a eu la main beaucoup moins tremblante pour exclure sans délai un adhérent marseillais dont le seul tort a été d’afficher son soutien à M. Diouf (http://www.conventioncitoyenne.com/debats-convention-citoyenne.asp?numero=197) !

    Signaler
  6. Vieux-Port Vieux-Port

    Ras-le-bol de ce Ps pourri…

    Signaler
  7. Stéphane Boumendil Stéphane Boumendil

    Bonjour,
    Je suis militant socialiste et je constate qu’il y a deux poids, deux mesures. Le PS a exclu très rapidement Jacky LECUIVRE à Aix, alors qu’il n’exclut pas JN-GUERINI qui, pourtant, a déclaré publiquement qu’il soutenait une candidate opposée au PS, Mme NARDUCCI, et qu’il se présenterait contre son parti aux sénatoriales. C’est inadmissible, j’ai honte pour mon parti.

    Signaler
  8. Anonyme Anonyme

    Solfé veut éviter de se ridiculiser définitivement. Ils ont déjà bafoué les statuts du parti en mettant la fédé sous une tutelle factice et illégale, sans respecter la procédure. On peut dire qu’ils ont eu de la chance que personne ne les attaque. Mais ça devait arranger tout le monde, cette pseudo tutelle. Les parisiens ne peuvent s’en prendre qu’à eux d’avoir fait les mauvais choix.
    Pour Lecuivre, en ne respectant pas la charte des candidats à la primaire qu’il a signée, il a fait prendre le risque de faire exploser toutes les primaires de France. Son exclusion, d’autant plus qu’il était secrétaire de section, était dès lors inévitable et le dossier est inattaquable. C’est pour ça que Harlem Désir n’a pas hésité. Lecuivre a pris un risque. Il assume.
    Pour Guérini, la frilosité de solférino en dit long. Prendre position oralement ne constitue pas un passage à l’acte. Dire qu’on sera dissident, ce n’est pas (encore) être dissident. exclure quelqu’un pour des intentions ne tiendrait pas en justice et le PS n’a pas besoin de se prendre une rouste judiciaire de cette nature. S’ils ne l’excluent pas c’est qu’ils ne peuvent pas (encore). On n’aurait pas assez de mots pour fustiger le PS s’il était condamné par la justice à réintégrer Guerini. Un Guerini qui en ressortirait renforcé.
    Pour une fois que le PS fait les choses correctement et dans l’ordre…

    Signaler
  9. Anonyme Anonyme

    Pas d’exclusion de Guerini parcequ’il a des dossiers sur un bon nombre d’entre eux…..et qu’ils ont peur…tout simplement

    Signaler
  10. Anonyme Anonyme

    Pas d’exclusion de Guerini parcequ’il a des dossiers sur un bon nombre d’entre eux…..et qu’ils ont peur…tout simplement

    Signaler
  11. Anonyme Anonyme

    le plus difficile pour le ps est d ignorer le cas vauzelle qui lui a soutenu avec guerini vulpian contre bono a saint martin de craux
    ceci explique cela car pour le reste guerini n apas ete condamne

    Signaler
  12. Mistral Boy Mistral Boy

    A qui le PS va donner l’investiture pour les cantonales 2015 ?
    Le couple Guérini/Narducci est-il encore possible ?
    Le FN doit se réjouir parce qu’à Marseille l’UMPS existe bel et bien.

    Signaler
  13. Anonyme du 8eme Anonyme du 8eme

    comme on dit à Marseille “il se chient” à Paris.

    Signaler
  14. Avé Avé

    On touche les limites du juridisme poussé à son extrême ici. Bien sûr que l’exclusion de Guérini serait politique (et souhaitable), le juridique ne peut pas grand chose ici si l’intéressé est assez malin pour se couvrir comme il faut. Et puis d’autres ont été exclus pour moins que Guérini et sa présomption d’innocence (détestable lorsqu’elle sert de pare-feu aux malfrats sans scrupules) et pourtant pas de recours.

    Signaler
  15. Rosa l'Epine Rosa l'Epine

    C’est proprement hallucinant qu’il n’y ait pas une seule personne pour rédiger ce dossier qui pèse suffisamment son poids pour justifier une procédure, ne serait-ce que s’agissant de la candidature dissidente aux sénatoriales. Pourquoi le PS protège-t-il Guérini ? Elle est sans doute là, la vraie question.

    Signaler
  16. savon de Marseille savon de Marseille

    Guérini…, c’est un nom qui me parle…

    Signaler
  17. Anonyme Anonyme

    la seule façon d exclure guerini ceest de le faire sur laa base de son soutien a vulpian contre bonno a st martin de crau mais la il faut exclure vauzelle qui en a fait de meme
    c est bien la le probleme

    Signaler
  18. stephbaste stephbaste

    Vous êtes tous des flipper ma parole, vous critiquer guerini encore et toujours. Vous savez pourquoi !!!!!! . Parce que vous aimerais tant être gueriniste comme on dis. Eh oui il a fait et il continue tellement a faire du bien dans son secteur, et puis tous les autres élus du ps, il y en n’a pas un qui a les corrones comme lui c’est pour ça que vous marroner.
    Demain si il vous prends avec lui c’est pas en marchand que vous viendrais mais en planant.
    C’est le boss un point c’est tout !!!!!!

    Signaler
  19. TOM131 TOM131

    J’hallucine quand je vois ce qui se passe à Marseille dans le département et la Région !!!
    A coté l’Albanie et sa capitale Tirana semble être un havre de démocratie.

    Signaler
  20. TOM131 TOM131

    J’hallucine quand je vois ce qui se passe à Marseille dans le département et la Région !!!
    A coté l’Albanie et sa capitale Tirana semble être un havre de démocratie.

    Signaler
  21. Marius Marius

    Si le PS exclut Guérini, et que celui-ci obtienne de la Justice l’annulation de cette exclusion, ce sera moins dommageable que la situation actuelle qui se prête à toutes les suppositions.
    Au moins le PS aura montré concrètement sa volonté de faire le ménage.

    Signaler
  22. Bonalors Bonalors

    Avec une réelle volonté politique, Guérini peut être exclu du PS ou au moins une suspension jusqu’à ses procès. Peur d’une décision judiciaire contraire ou des “dossiers” que détiendrait le président du CG, à moins que ce soit son poids politique et ses soutiens? En tout cas, le PS n’as plus rien à perdre localement, il est au plus bas. Et s’il n’agit pas fermement et rapidement, les belles paroles sur la moralité de la politique, que toute la gauche attend, resteront comme un enfumage de plus.

    Signaler
  23. Anonyme Anonyme

    Les socialistes marseillais sont tombés dans le panneau que proposait Muselier en créant l affaire Guerini,affaire tentaculaire mais qui évite ce qu elle veut bien ignorer pour ne peut se diluer.
    Muselier a réussit à anéantir le PS dans les BDR,et il n en aurait même pas rêvé en 2009,date de démarrage .
    Je crains que J N Guerini,qui est factuellement accusé de quoi, à part des titres et des tirades médiatiques ( bien orchestrées) ne soit impliqué dans de lourdes malversations.
    Les juges d instructions peuvent charger la barque pour impacter l opinion de mises en examens ou on y met tout et rien.”Bande organisée,blanchiment,association de malfaiteurs,détournements de fonds publics”,on peut tous y être s ils le voulaient,personne ne contredirait un juge,surtout pas les chambres d Appels qui font corps avec l instruction.
    Solférino connait la musique et se garde bien de détruire le seul patron qu il lui reste ici.
    Mennucci devoir quitter le parti d ici une semaine s il ne ment pas et a un peu d honneur et de parole.

    Signaler
  24. Ben Touch Ben Touch

    Dans cette affaire, les marseillais doivent surtout regretter que la justice soit aussi longue à agir ! Cela fait 4 ans que le soupçon pèse sur le PS départemental. Mais comment se fait il que les juges d’instruction n’aient pas été capables de faire prospérer leurs pistes d’investigation plus rapidement et clairement ?
    Avant de condamner qui que ce soit, encore faudrait il qu’il soit jugé.
    Le PS est moralement responsable d’avoir condamné Mr Guérini alors que la justice n’a pas été rendue
    Monsieur Guérini a terminé la pantalonade en s’alliant à l’UMP, via Mme Narducci, qui avait récupéré son fauteuil de maire d’arrondissement.
    Le PS doit montrer l’exemple en respectant les règles.
    Marseille avait comblé son retard en mettant les primaires en place, avec un succès démontré par l’intérêt des Marseillais de tout bord. Mais la culture locale du règlement de compte a pourri la campagne

    Signaler
  25. Paryn Paryn

    Toujours marrant voir les socialistes s’étriper. Heureusement qu’ils n’ont pas pris la mairie, qu’est ce que ce serait…

    Signaler
  26. Anonyme Anonyme

    les socialistes : le carburant du fn !

    Signaler
  27. bella ragazza bella ragazza

    c ‘est sûr les juges qui devraient conclure sur l ‘affaire Guérini mettent trop de temps.Le PS national c’est le merdier ! et celui des bouches du Rhône la Bérézina …… pour les sénatoriales si la justice n’accélère pas Monsieur Guérini se présentera avec sa liste socialiste ou pas…. Il a encore des copains politiques et je n’ose imaginer les raisons qui les poussent à agir ainsi. L heure arrivera où J N Guérini déballera avec force les alliances…. Car “fidèle en amitié” ne résistera pas…… La méthode paternaliste maffieuse a encore une longue vie…… Mais que font nos élus du CG ? complices par leur silence, par leurs votes successifs, ou bien liés eux aussi à des dossiers et des ” dons politiques ” de Monsieur Guerini? Le temps nous le dira. Alors Monsieur le juge vite vite c’est indispensable pour arrêter la débacle d’un parti socialiste marseillais .

    Signaler
  28. Anonyme Anonyme

    Et ou ils sont les membres de renouveau 13? Quel échec pour ses gens là.

    Signaler
  29. Anonyme Anonyme

    que pensez vus du president du cg vaucluse le senateur socialiste haut qui est alle remettre personnellement l echarpe de de maire a bayon du noyer qui a su rassembler la droite et le front national pour battre le maire de gauche du thor
    quand dit le ps marseillais ?

    Signaler
  30. JL41 JL41

    Guérini a fait ce qu’il a pu avec ceux qu’il avait (qui se sont laissés faire le plus souvent avec beaucoup de contentement) et qui maintenant ne savent rien faire d’autre que de lui mordre la main !
    Comment aller vers des pratiques réelles d’échanges avec la population, toute la population ? « Pratiques plus démocratiques » reste un peu vague, carticipe par exemple ne fonctionne qu’avec un public averti, les technocrates qui aménagent le territoire : http://www.marsactu.fr/archi-et-urbanisme/marseille-carticipe-la-democratie-a-la-carte-32727.html#comment-280078
    Comment aller vers plus de compétence ?
    Comment aller vers plus d’éthique ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire