Quand le Vieux-Port a chaviré

Billet de blog
Yves Vernin
18 Juil 2018 0

Regarder les gens qui regardent. Vibrer avec eux d’une joie dont l’objet s’échappe. Parce qu’au final, seule compte cette liesse commune. Chroniqueur et photographe de rue, Yves Vernin revient de temps en temps à Marsactu avec un lot d’images où les figures humaines occupent toujours une place centrale, dans la lumière.

Il était donc sur le Vieux-Port ce dimanche soir non pas pour assister au match de l’équipe de France (ou si peu) mais pour capter comment la folie s’empare des gens, tord les visages, mêle les bras en poulpes enlacés avant de dissoudre le tout dans le brouillard des fumis. Avant de finir à l’eau. Puis dans le bleu de l’OM, comme un retour aux choses sérieuses.

(Pour voir le diaporama avec un confort optimal, passer en plein écran en cliquant sur la flèche en haut à droite)

Yves Vernin
Depuis quelques années Yves Vernin sillonne Marseille pour photographier la ville et ses habitants. Comme beaucoup de photographes de rue, il est influencé par la photographie américaine, mais aussi indienne. Il fait partie du collectif international APF.


A la une

Euroméditerranée se projette jusqu’en 2030, avec de nombreuses zones d’ombre
Il est de ces documents complexes aux nombreux acronymes qui découragent d'y plonger le nez. C'est le cas du "Protocole-cadre de partenariat n°V pour l'extension...
L’annulation du conseil municipal repousse encore le débat politique sur le mal-logement
Il y aura bien un rassemblement devant la salle du conseil municipal ce lundi matin. Mais celle-ci demeurera vide. Ce dimanche, le maire de...
Les habitants de Bel horizon craignent de voir leur tour disparaître
Les gilets jaunes flottent aux fenêtres et balcons de cette grande tour inélégante qui sert de fanal de l'entrée de ville, entre Saint-Lazare et...
Le stadium d’athlétisme Miramas, 22 millions d’euros mais pas de projets
Si vous êtes au village de marques, vous n’avez qu’à traverser la rue. C’est à Miramas, dans une zone moitié résidentielle moitié en friche,...
Centre commercial mort né, Bleu Capelette se réincarne en quartier de ville
Ce n'est pas encore un acte de renaissance, comme une première pierre avec élus, écharpes et sourires posés, mais cela y ressemble tout de...
Pour les évacués de la rue d’Aubagne, un retour espéré mais sans calendrier
Rue d'Aubagne. Plusieurs riverains, valises vides en mains, sont escortés par les pompiers vers leurs logements. Sans avoir de date de retour, les habitants de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire