Une plume s’en va… d’autres prendront la suite

Blog de l'équipe
Élodie Crézé
18 Juil 2016 18

La vie est faite de chemins qui se croisent et se séparent. Il y a quelques semaines, Élodie Crézé nous a fait part de son désir de quitter Marsactu pour d’autres horizons professionnels et géographiques. Elle a tenu, avant de poursuivre ailleurs ses aventures, à écrire un mot, à vous qui l’avez lue pendant cinq ans sur vos écrans.

Chers lecteurs,

Il n’est pas franchement aisé pour un journaliste de parler de soi. Aussi serais-je brève… Après cinq riches années à travailler au sein de l’équipe de Marsactu, je quitte cette aventure, tournée vers de nouveaux horizons.

Marsactu restera pour moi une histoire passionnante : un îlot de journalisme préservé des
bousculades de la course au scoop, un journalisme qui prend son temps, où la liberté de plume est appliquée sans concession. Un lieu d’exigence et de rigueur avec les autres comme avec soi-même.

Un média où j’ai pu faire mes armes, où j’ai pu grandir dans cette profession, qui, lorsqu’elle ne s’abîme pas sur les récifs acérés de l’à peu près, du sensationnalisme, quand elle ne cède pas aux pressions de ceux qui sont mis en cause, en un mot, quand elle n’est pas dévoyée, recèle de noblesse.

Devenir, voilà près d’un an, aux côtés de ma fine équipe d’associés, « patronne de presse » pour reconstruire un Marsactu encore plus fort, dépendant uniquement de ses lecteurs – du jamais vu en France à l’échelle locale – reste à mon sens le pari le plus audacieux, mais aussi le plus beau de l’histoire de ce journal.

Ce média indépendant a désormais vocation à grandir, à accueillir de nouvelles plumes, que j’espère toujours plus nombreuses. Marsactu a plus que jamais besoin de votre regard bienveillant mais affûté. Pour ma part, où que j’aille, je jetterai toujours un regard en arrière pour contempler avec bonheur la barque tracer sa route.

Du fond du cœur, longue vie à Marsactu !

En un an, nous avons réussi le pari de relancer un titre que nous avions arraché de haute lutte devant le tribunal de commerce. Depuis un peu plus de six mois, nos lecteurs sont devenus des abonnés, garants de notre indépendance et de notre pérennité économique. Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle phase de notre développement. Elle correspond au lancement de la version provisoire de l’agora et d’autres nouveautés attendues à la rentrée. Coïncidence de calendrier, en même temps que ce tournant, le départ d’Élodie Crézé nous incite à nous ouvrir à de nouvelles plumes. Sans pour autant chercher à la remplacer.

18
commentaires

A la une

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

La SNCF oblige ses usagers des quartiers Nord à circuler en...

"Ils voudraient accentuer la ghettoïsation, ils ne s'y prendraient pas autrement..." Mohamed Mourimoudou ne décolère pas. Enseignant en EPS au collège Elsa Triolet (15e)...
  1. mrmiolito mrmiolito

    Merci en tout cas Elodie pour votre travail sur les écoles de Marseille ! et bon vent à vous.

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Bravo pour vos articles fouillés sur des thèmes cruciaux ici, les écoles, les quartiers Nord, et tant d’autres. Vous êtes une vraie « plume ». Bravo aussi et merci d’avoir pris votre part à la relance de Marsactu. Je vous souhaite le meilleur pour la suite, sans cacher les petits regrets que votre départ m’inspire tout de même…

    Signaler
  3. nicolas maisetti nicolas maisetti

    Bon vent et merci pour ton travail !

    Signaler
  4. Dominique Guillaume Dominique Guillaume

    Merci pour vos articles que j’avais plaisir à lire, bonne chance pour la suite et merci encore !

    Signaler
  5. VALERIE VALERIE

    Elodie,

    Merci de vous être intéressée à un certain dossier des quartiers Nord. Je vous souhaite une belle réussite dans vos prochaines aventures… J’espère qu’elles sont journalistiques ? Que la force soit avec vous.

    Signaler
  6. SpiritofCanebiere SpiritofCanebiere

    Bon vent Élodie ! Ce fut un plaisir de te lire et d’avoir jadis été stagiaire à tes côtés !

    Signaler
  7. Escartefigue Escartefigue

    BravO, merci et bOn vent!

    Signaler
  8. Regard Neutre Regard Neutre

    Elodie,en quittant Marsactu ,le canardeau perd une de ses plus belles plumes. J’espère qu’il ne sera pas déséquilibré et que ses coups de becs seront toujours aussi acérés.Je vous souhaite bon vent pour votre nouvel envol.

    Signaler
  9. LaPlaine _ LaPlaine _

    Bonne continuation dans vos projets et encore bravo pour votre travail.

    Signaler
  10. Blaah Blaah

    Merci pour tout et bonne route !

    Signaler
  11. JL41 JL41

    Vous m’avez entraîné à visiter des expositions à La Friche ou au Mac. Vous m’avez enthousiasmé par votre récit sur le western du foncier marseillais à l’Est de l’Etang-de-Berre, un récit à la « Cent ans de solitude » de GG Marquez : https://marsactu.fr/aux-abords-de-marseille-le-far-west-des-terres-agricoles/
    Et puis je ne sais plus où, vous m’avez entraîné dans un récit de type « chevauchée fantastique » à la Kusturica (le système de recherche de Marsactu gagnerait à progresser, tandis que les articles de chaque journalistes au générique ne sont pas dans l’ordre chronologique, à moins que certaines périodes ne s’affichent pas).
    Le travail que vous avez fait sur l’école a fortement contribué à atteindre sur ce sujet un niveau d’excellence qui ne peut que valoir à Marsactu de nouveaux abonnements dans un secteur où il y a du potentiel.
    Plus récemment j’ai aimé : « Le procès inutile de deux petits cailloux sous état d’urgence », un adorable récit plein de finesse : https://marsactu.fr/proces-inutile-de-deux-cailloux-etat-durgence/#comment-78772

    Signaler
    • JL41 JL41

      J’oubliais, faut-il vous encourager à chevaucher de nouveaux chemins ? Ecoutez votre petit démon intérieur, c’est ce que Platon à fait dire à Socrate lorsqu’il a bu la ciguë. Parole de mouton noir : ne lâchez pas cette petite voix.

      Signaler
  12. Élodie Crézé Élodie Crézé

    Merci à tous pour ces commentaires qui me vont droit au cœur !

    Signaler
  13. leravidemilo leravidemilo

    Non mais, à qui se fier alors ? On (Marsactu) nous annonce en date du 14 juillet une « morne plaine de l’actualité estivale », et en date du 18, nous lâche un morceau de séisme avec votre départ… Vous manquerez à Marsactu c’est certain, même si la fabuleuse rédaction s’en remettra (c’est tout le mal qu’on leur (et nous )souhaite) mais pour certains des aficionados, la chose risque d’être bien longue, et j’en suis.
    Merci pour votre travail sur l’école, toujours calée au centre de vos questionnements. Merci pour,…pour… pour vos efforts pour tenir haut le rideau du théâtre de la comédie, vos adieux aux anciens abattoirs où tant de nouvelles vies ont surgies, pour les évocations du non lieu de la fête à la merguez, et du cheval de Troie de la kapitale culturelle, pour…pour… Merci pour vos portraits de marseillaises et marseillais, des portraits toujours parlants, pour la parole donnée aux ceusses qui ne sont pas nés avec un micro dans la bouche ni une caméra greffée sur l’avant bras. Merci surtout pour avoir su initier une nouvelle géographie de l’enquête journalistique, une approche urbaine par les bouts de lignes qui tant aident à comprendre cette satanée ville … Vous avez laissé là des empreintes qui, espérons le, seront bien fréquentées…
    Bon vents (y en a toujours plusieurs, et parfois des contraires.). Vous qui aimez jouer avec les vagues (si j’ai bon souvenir) espérons que vous ne quitterez pas celles de l’actualité. Cette profession journalistique, si longtemps dévoyée et assoupie mais à présent en plein renouveau, a bien besoin de gens de cette trempe. Pour affronter les embruns, ne partez pas sans votre plume (pardon, sans votre clavier). S’ils résistent, volez le ! Vous êtes, par avance, amnistiée!

    Signaler
  14. jucriss jucriss

    Merci pour votre professionnalisme et la qualité de vos articles.
    Vos articles sur la culture et le quotidien des gens me manqueront.
    Bon courage pour votre futur.
    J’espère qu’il n’y aura pas d’autres départs.

    Signaler
  15. David Mateos Escobar David Mateos Escobar

    Merci Elodie, j’espère que l’on pourra continuer à lire tes papiers sur d’autres médias. Bon vent.

    Signaler
  16. neplusetaire neplusetaire

    Merci pour tous vos articles en vous souhaitant une bonne route tant dans votre vie personnelle que professionnelle.
    Bien a vous.

    Signaler
  17. JoZ JoZ

    Bravo pour ce joli travail Mademoiselle, bonne continuation à toi et peut être à un de ces jours 🙂

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire