Ces espaces spectaculaires à piétonniser d’urgence à Marseille

Billet de blog
par kukulkan
le 1 Oct 2021
2

Depuis une dizaine d’années la Ville de Marseille a enfin commencé à rendre une partie de l’espace urbain aux piétons. Ainsi le Vieux-Port a été semi-piétonnisé pour l’année capitale européenne de la culture en 2013. Si on ne peut que se réjouir de voir le tout-voiture remis en cause à Marseille, on peut aussi regretter le retard et le manque d’ambition dans les requalifications et les “semi-piétonnisations’ lancées ces dernières années. D’ailleurs ce dernier terme a été créé à Marseille à l’occasion du chantier du Vieux-Port et dévoile le peu d’entrain des élus marseillais, jusque récemment LR sous Gaudin, et toujours à la manœuvre à la tête de la métropole. A force de modèles extérieurs au succès éblouissant et de manifestations citoyennes, les élus ont bien fini par concéder qu’il était possible de piétonniser, de fermer à la circulation automobile, pour une journée récurrente, comme dans le cadre des Dimanches de la Canebière (bien que la Canebière aie toujours été coupée par la circulation du Cours Lieutaud dans cet évènement).

Piétonniser pour une journée ou pour la vie, pourquoi pas ? Dans le grand centre-ville de Marseille les piétons sont bien plus nombreux que les voitures, et la place qui leur est dévolue devrait être écrasante (soit l’inverse de l’ordre actuel). Le Printemps Marseillais semble vouloir accélérer la cadence, comme le prouve la piétonnisation mensuelle de la Corniche. Encourageons-les en leur donnant des idées, car les lieux ne manquent pas à Marseille !

Voici les 5 endroits les plus spectaculaires à Marseille où une piétonnisation permettrait aux habitant.e.s de redécouvrir la ville et de s’approprier leurs quartiers. La piétonnisation de ces espaces pourrait être mensuelle, avec par exemple un de ces espaces pietonnisé chaque dimanche : un dimanche pour la passerelle d’Arenc, un dimanche pour la Corniche, etc…

1. PASSERELLES D’ARENC

Imaginez vous parcourir cette voie aérienne surplombant la mer et le port de Marseille, se promenant entre les tours du quartier d’affaire Euromed !

Cette piétonnisation, qui pourrait être mensuelle voire même annuelle, un dimanche sans match, permettrait aux marseillais.e.s d’avoir un panorama inédit sur leur ville. La sécurisation est déjà effective puisque des gardes corps sécurisent l’ouvrage.

2. AUTOROUTE NORD

Cette percée sud/nord pointe droit vers la Bonne Mère depuis les collines de l’Etoile. Le point de vue est saisissant, et la structure qui porte aujourd’hui l’autoroute surplombe les quartiers Nord de la Ville. Le trafic automobile de l’autoroute pourrait être rabattu sur Plombières et Arenc les jours de piétonnisation.

3. CHEMIN DES GOUDES

Serpentant entre les calanques et la mer, cette route magnifique mériterait de pouvoir parfois s’y promener à pieds ou en vélo sans être perturbés par les voitures qui peuvent avoir tendance à accélérer.

4. PASSERELLE DE PLOMBIERES

Passerelle surélevée aux multiples vues sur les collines et une mosaïque de bâtiments hétérogènes. La quartier mériterait de redécouvrir cet axe aujourd’hui suffoquant.

5. LA CORNICHE

La Corniche est un des lieux les plus emblématiques de Marseille. Elle est indiquée ici mais n’a pas été classée car elle fait déjà l’objet de piétonnisation récurrente certains dimanche.

VIEUX PORT

Le Vieux-Port est toujours indiqué dans cet article puisqu’il ne bénéficie pas d’une piétonnisation réelle. Des voies bus mais surtout automobile viennent perturber le calme des bateaux et la déambulation des piétons. Comme les autres espaces objets de cet article, le Vieux-Port gagnerait à être totalement piétonnisé au moins un dimanche par mois.

LA CANEBIERE

Bien qu’aujourd’hui en partie piétonne, notre Canebière est toujours trop encombrée par les voitures. Toute la partie haute de la Canebière est encore circulée, il faudrait y mettre un terme car les voies aux alentours pourraient aisément en absorber le faible trafic. Il conviendrait également de réduire les voies de circulation Boulevard d’Athènes et Boulevard Garibaldi à 2×1 voies car elles viennent largement perturber la déambulation.

La Canebière est également bien trop minérale, comme le Vieux-Port et tout le centre-ville semi-piétonnisé : de nombreux arbres ont été plantés, mais très peu de plantes arbustives ou buissons qui confèrent à l’espace public une véritable qualité végétale. On ne peut aussi que regretter l’absence de fontaines ruisseaux, et de jeux d’eau qui permettent de rafraîchir l’air et d’amuser les enfants en été, alors que notre climat l’exigerait… Un prochain article critique analysera la requalification du centre-ville, ses choix d’aménagement, de végétalisation, et ses coûts.

Ce classement pourra être amélioré selon les propositions faites en commentaire. Il n’a pas vocation à recenser tous les axes méritant une piétonnisation, mais seulement ceux au potentiel le plus spectaculaire et grandiose.

 

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Stéphane Coppey Stéphane Coppey

    Des schémas ont été produits dans le cadre de la préparation du programme du Printemps Marseillais, qui proposent :
    – la reconstitution de trames vertes et bleues
    – des itinéraires réservés aux piétons et aux vélos
    – la suppression du trafic de transit interquartiers (plan de circulation dit en marguerite)
    – des artères réservées aux bus (et aux vélos) permettant le renforcement des fréquences et de l’amplitude horaire à coûts constants
    – et même la transformation de la route des Goudes en chaussidou et du bd André Aune en Lombard street végétalisée pour les navettes de Notre-Dame-de-la-Garde.
    Bref, une autre vision de la ville que celle qui a prévalu pendant 50 ans.

    Signaler
  2. Broccolicchi Broccolicchi

    La place des Moulins au Panier !
    Ça a été voté par les habitants en 2018.
    La métropole a fait le projet choisi par les habitants.
    Lisette Narducci a fait le job comme maire de secteur à l’époque.
    Le nouveau maire soutient le projet
    Et on attend toujours

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire