Un stage à Marsactu

Ma journée de Marstagiaire #4 (et #fin)

Billet de blog
mathislittolff
6 Jan 2017 9

Et voilà, c'est déjà le dernier jour de mon stage à Marsactu... Il me faut mettre deux posts sur l'agora avant la soirée !! Avec les voeux du syndicat Force Ouvrière à Jean-Claude Gaudin, ça fait une journée chargée...

Aujourd'hui, j'ai pu assister, en compagnie de Julien Vinzent, aux vœux du syndicat Force Ouvrière (FO) au maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin et à la présidente du Conseil Départemental, Martine Vassal. Cette cérémonie se déroulait au théâtre de l'Odéon, sur la Canebière, et, une fois de plus, j'étais le seul mineur de l'assemblée. Patrick Rué, le secrétaire général de l'assemblée, a été le premier à prendre la parole, en souhaitant ses vœux à tous les agents municipaux puis au maire personnellement. Puisque nous étions le jour de l'épiphanie, il a comparé le maire à un roi mage, et la présidente du conseil à une reine. M. Rué a ensuite soulevé les problèmes de la ville de Marseille. Cela m'a paru assez compliqué… Je n'ai pas compris grand-chose de ce passage là; de plus, le secrétaire général citait régulièrement des personnes qui m'étaient inconnues. Je voyais Julien, à ma gauche, prendre des notes, mais j'ai été dans l'incapacité d'en faire autant…

Ce fut ensuite au tour de Mme Vassal. Là encore, il y avait beaucoup d'allusions politiques, ce qui fait que je n'ai pas bien saisi ce qui se disait. Enfin, alors que Martine Vassal s'en allait au siège du Conseil Départemental pour présenter ses propres vœux à la presse, ce fut le maire de Marseille qui prit la parole. Dans un discours théâtral, il a annoncé qu'il avait tenu les promesses faites début 2016. Il a ensuite évoqué les problèmes soulevés par FO, en promettant d'y remédier, malgré la baisse des subventions fournies par l'état (ce qui l'a d'ailleurs mis en colère). Il a parlé des crèches, des écoles, des piscines, des recherches pour trouver des emplois aux ASICs (Agent de Surveillance Inter Classes, personnes qui surveillent les élèves durant les récréations, les cantines…) lors des vacances…

Un autre moment important fut axé sur la nourriture: nous étions l'épiphanie… et j'ai apporté un gâteau des rois !! Durant l'après-midi, l'ambiance était très joyeuse et détendue !! Enfin… sauf au début… à cause de L'INTERROGATOIRE !! Comme j'ai réussi à faire parler les journalistes, j'en ai un petit peu plus appris sur Marsactu, sur son modèle économique (journal par abonnement), les projets de la rédaction (ça, c'est secret ! non, ils veulent juste pouvoir faire des évènements avec leurs lecteurs), et d'autres choses encore… Après cela, Clémentine relit mon post #3 et le publie, puis elle m'apprend à me servir de Piktochart afin de pouvoir créer un organigramme de Marsactu digne de ce nom pour mon rapport de stage. Pendant ce temps, Julien fait une brève et Jean-Marie est au téléphone (pendant longtemps, très longtemps… mais pour raisons professionnelles). Lisa termine son article pour le week-end. Voilà, c'est la fin des journées d'un Marstagiaire !!

Je remercie toutes les personnes qui m'ont lues de m'avoir suivi, et pour certaines d'avoir posté de sympathiques petits commentaires amusants. Ce stage m'a fait découvrir de fond en comble le métier de journaliste, ce fut enrichissant. Je remercie bien sûr l'ensemble de la rédaction pour son accueil chaleureux. Je dois vous laisser, je vais manger le gâteau des rois !!


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. mathislittolffmathislittolff

    Ah, et au fait. C’est Lisa qui a eu la fève 😉

    Signaler
  2. VitroPhilVitroPhil

    Mathis , Tes quatre post sont très agréables à lire.

    C’est une belle plongée pleine d’humour et de légèreté dans le quotidien de la dreams team de Marsactu !

    Il y a bien le passage des voeux de FO qui est lourd. Mais tu n’y peux pas grand chose c’est la réalité qui est indigeste.

    Si tu rédiges aussi bien ton rapport de stage, il n’y a pas de stress en prévision !

    Signaler
    • mathislittolffmathislittolff

      Merci !! Ça me touche 🙂
      Pas vraiment de stress pour mon rapport, je l’avoue. Je crois que j’ai tout bien compris…

      Signaler
  3. Véro - D'ici et aussi de là -Véro - D'ici et aussi de là -

    Merci pour ce making off Mathis ! C’est le truc le plus mignon et sympa lu cette semaine.

    Signaler
  4. The SardinistThe Sardinist

    Merci Mathis pour cette série à l’œil différent. Ce qui serait chouette également (et que fait déjà en partie Marsactu me semble-t-il, via le blog de la rédaction) : nourrir le média avec de courts et moins courts papiers centrés sur les coulisses des enquêtes, articles d’investigation et autres billets à l’image de l’instructive rubrique « Times Insider » où les journalistes maison reviennent sur leurs sujets du moment. Bonne continuation à toi en tout cas !

    Signaler
    • The SardinistThe Sardinist

      Édit : les journalistes maison du New York Times

      Signaler
  5. TaramaTarama

    Mathis, je me joins aux autres commentateurs pour te remercier pour ce bel exposé de cette plongée au coeur de Marsactu.

    Je ne suis ni prof, ni journaliste, mais il me semble que tu possèdes certaines des qualités requises pour ce métier, à commencer par le style d’écriture (et l’orthographe… C’est peut-être un détail mais il devient de plus en plus fréquent même dans de « grands » journaux, de trouver une ou plusieurs fautes dans un article, et c’est assez gênant. Je ne lis quasi que la presse sur internet, je ne sais pas si le problème est moindre dans les versions papier où travaillent peut-être encore quelques correcteurs. Et de faute je n’en ai vu aucune, sauf erreur, dans tes quatre papiers. Donc pouce en l’air pour cet aspect là. C’est top).

    Voilà pour la forme. Et sur le fond, j’ai appris des choses sur la vie de Marsactu, et c’est très intéressant. Le tout décrit avec légèreté et non sans humour sur les petites habitudes des membres du journal.

    En plus, la photo des locaux est sympa. Elle permet de voir la belle déco bleu-blanc-rouge de la rédaction, et montre si besoin en était, le patriotisme de notre cher journal (mais qui en doutait ?).

    On voit aussi que ce n’est pas le même décor que l’ancien Marsactu, version P.Boucaud (que je n’avais pas eu la chance de visiter, mais dont j’avais vu quelques photos prises depuis le balcon), qui faisait de la rédac’ une des « place to be » (comment dit-on en français ?) marseillaise. Avec une telle vue comment s’étonner que la productivité en soit affectée, et que le journal finisse par déposer le bilan… (mais Pierre Boucaud est un homme de challenges, puisqu’il travaille aujourd’hui aux antipodes, au milieu des lagons paradisiaques)
    Alors certes, c’est sûrement plus difficile d’attirer le people à la rédaction aujourd’hui (le people marseillais allant du nageur du Cercle, au syndicaliste FO, en passant par le président de CIQ ou l’élu de quartier – toutes ces hautes qualités pouvant être cumulées -), mais au moins on est sûr qu’on s’y rend pour l’amour du travail bien fait ! 😛

    Tu dis que tu n’es « qu’un adolescent » pour comprendre le jeu politique local, mais j’ai le sentiment que tu as saisi certaines choses, comme la théâtralité du maire par exemple, et la… comment dire, « personnalité » du président de région.

    Personnellement, journaliste est un des métiers qui m’intéressaient, mais je n’ai jamais pensé pouvoir l’effectuer car il me semble qu’il faut avoir une certaine « grinta » comme on dit dans le sport, pour pouvoir l’exercer. Notamment pour aller rencontrer les personnes, leur poser des questions (et déjouer les pièges de la com’ quand on s’adresse à un élu ou une personne habituée aux médias, ou les téléphones qui doivent être raccrochés au nez), et se constituer un réseau de connaissances, le fameux carnet d’adresses, très important, comme tu l’indiques dans ton premier papier.
    Mais cet éclectisme et le fait de « raconter » le monde qui nous entoure sont des aspects très intéressants du métier.
    Je crois aussi que c’est un métier précaire, l’histoire de Marsactu l’illustre, mais elle montre aussi que des modèles différents sont possibles.

    Pour faire un stage sur ce métier, pas sûr qu’on puisse mieux tomber qu’ici.

    A bientôt sur l’Agora pour d’autres aventures ?

    Signaler
    • mathislittolffmathislittolff

      Merci beaucoup pour ce super com’ (presque aussi long que mon post!) !
      Effectivement, je pense qu’effectuer ce stage à la rédaction de Marsactu était un très bon choix… Mieux tomber? Non, je ne pense pas que cela existe.
      Je ne sais pas ce que je veux faire plus tard, mais journaliste devient en tout cas une bonne option!!
      Quant à mes futures aventures sur l’Agora… peut-être. Mais encore faut-il que je déniche un sujet à traiter. Je ne vais pas raconter n’importe quoi non plus 😉

      Signaler
  6. chouzechouze

    Un article instructif et sympa.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire