Dessins croisés

Idée de sortie
le 3 Déc 2021
0

Après une édition tronquée l’an passé, Laterna Magica fait son grand retour à Marseille ! Pour sa dix-huitième édition, le désormais incontournable festival d’arts graphiques verra se succéder dans différents lieux de la ville de nombreuses expositions et animations, avec comme invité d’honneur l’artiste américain Richard McGuire.

expo Sound and Vision de Richard McGuire

expo Sound and Vision de Richard McGuire

Le festival Laterna Magica a été créé il y a près de vingt ans par l’équipe de Fotokino, qui a imposé Marseille comme un passage obligé pour tous les passionnés de dessin et de graphisme en proposant une nouvelle exposition environ tous les deux mois, ainsi que des ateliers pour petits et grands, sans oublier des événements hors-les-murs, comme la Bibliocyclette, dispositif qui amène à bicyclette une sélection de livres jeunesse sur un certain nombre d’événements.

Pour cette dix-huitième édition, Laterna Magica met à l’honneur l’artiste américain Richard McGuire avec deux expositions. À la fois auteur de bande dessinée expérimentale, graphiste mais aussi musicien (son groupe Liquid Liquid a marqué le post-punk dans le New York du début des années 80), l’exposition qui lui sera consacrée chez Fotokino, Sound & Vision, fera un pont entre ses différents médias. Une deuxième exposition, Here, my things, à la toute nouvelle librairie Ensemble (dont McGuire a réalisé le logo) proposera de (re)découvrir la première version en huit pages publiée en 1989 dans la mythique revue new-yorkaise Raw — et qui fera à cette occasion l’objet d’une réédition à tirage limité — de son monumental Here (Ici en français), objet protéiforme entre art conceptuel et narration graphique, récompensé au Festival BD d’Angoulême en 2016. Le festival proposera également deux rencontres avec Richard McGuire, le 5 à Fotokino et le 10 au Conservatoire Pierre Barbizet autour de son travail sur le son.

Pour parfaire le panorama de l’œuvre de cet artiste, vous pourrez aussi assister à la projection, le mercredi 8 au Vidéodrome 2, de Downtown 81, docu-fiction mettant en scène entre autres Jean-Michel Basquiat et toute la scène artistique et musicale du New York des années 80 — avec le tube Cavern de Liquid Liquid dans la BO.

Bien sûr, Richard McGuire n’est pas le seul invité du festival puisqu’on pourra également admirer le travail des illustratrices Kitty Crowther au salon de coiffure-galerie L’Autoportrait et Amélie Jackowski à la librairie La Réserve à bulles, le céramiste japonais Shun Kadohashi à la galerie aato, l’artiste installée à Marseille Lily Gayman à l’Atelier Clay, les dessins du brésilien Flavio Morais à la Brûlerie Moka et ceux de Marion Jdanoff au tout nouvel espace Travaux Publics.

De nombreuses animations seront également au programme : des balades typographiques dans le quartier Belsunce animées par les graphistes Alaric Garnier et David Poullard ; l’atelier proposé par Inès Bressand, en partenariat avec la boulangerie Boni, pour construire un circuit automobile avec du pain ; celui consacré aux treize desserts de Noël à l’Atelier Vé ; ou la chasse aux fanzines dans les librairies marseillaises, excellente initiative reconduite après l’an passé, avec cette année les ouvrages de Kitty Crowther et Alice Méteigner.

Ou bien encore l’atelier à Cabriès avec Virginie Morgand pour créer des cartes postales, plutôt réservé au jeune public, qui n’est bien sûr pas oublié dans le programme du festival, avec également la projection du film d’animation d’Anne-Laure Daffis et Léo Marchand Les Voisins de mes voisins sont mes voisins (le 8 aux Variétés), ou les premiers coups de génie du duo comique Laurel et Hardy (le 11 à la Baleine).

Mais aussi et surtout le ciné-concert Les Petites bêtises animé par le duo Le Club des Chats qui assurera bruitage, dialogues et bande musicale en direct sur une sélection de courts-métrages animés visibles dès 18 mois, ainsi que la soirée de rencontres-dédicaces à l’excellente librairie Le Poisson-Lune avec les auteurs de livres jeunesse Ariadne Breton, Laurence Lagier, Sophie Guerrive, Delphine Durand, Bruno Salamone ou Christophe Bataillon.

Même si des partenariats avec la fondation Van Gogh à Arles sont prévus, Laterna Magica est un festival marseillais qui investit de nombreux lieux de la cité phocéenne. Des incontournables Coco Velten, poumon culturel de Belsunce, ou la Cité radieuse du Corbusier dont le toit accueillera Panorama sur un toit brûlant, une exposition de dessins d’enfants avec la collaboration des artistes Cécile Dauchez et Laura Laguillaumie (le 5 de 14h30 à minuit). Mais aussi des lieux récemment ouverts comme l’Atelier Vé dans le Panier (après avoir été le local de Vé, magazine culturel marseillais des années 80), la galerie aato, l’Atelier Clay ou la librairie Ensemble.

Sans oublier le grand final pour toute la famille la journée du dimanche 12 qui proposera plusieurs événements dans différents lieux de l’Estaque : du tiers-lieu Thalassanté au bateau Jonathan II, en passant par le cinéma l’Alhambra qui accueillera le dernier événement de ce festival, la boum pour enfants animée par le plasticien Alexis Poline, également grand collectionneur de musique pour enfants !
Un programme tellement riche qu’on se demande ce que l’équipe de Laterna Magica va bien pouvoir nous préparer l’année prochaine.

Laterna Magica : du 3 au 12/12 à Marseille. Rens. : https://fotokino.org/festival-laterna-magica/

Le programme complet du festival Laterna Magica ici :
https://www.journalventilo.fr/agenda/festivals/8559/laterna-magica

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire