Bleu, cher, moche et inutile

Billet de blog
par Zumbi
le 22 Jan 2019
2

Je sais pas vous, mais moi j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres (en double exemplaire, puisque la femme de ma vie l’a reçue aussi) une enveloppe blanche, format A4, pesant dans les 80 grammes (ma vieille balance de cuisine n’est pas très précise) ; en haut à gauche je découvre que cela m’est envoyé par « Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur » ; le tarif d’affranchissement est indiqué en haut à droite, le nom de code est Destineo MD7, d’après ce qu’on peut trouver sur les sites de La Poste, cela peut représenter à partir de 600 € (hors taxes) pour mille plis ; imaginez ce que cela donne pour l’ensemble des habitants de la Région Sud-PACA. À l’intérieur on trouvera l’indication que la revue a été tirée à 535 000 exemplaires.

Ouvrons l’enveloppe.

Il s’agit d’une revue de 39 pages en couleurs — c’est peu de le dire, le bleu est omniprésent, en fond de couverture et de quatrième de couverture, en bandeaux à chaque page, en encadrés, on peut supposer que les géniaux spécialistes de la com qui l’ont commandée et les géniaux concepteurs-maquettistes de l’entreprise qui l’ont réalisée avaient une idée derrière la tête ; au hasard : écouler un stock d’encre bleue dont on ne savait que faire ? rendre familière aux 535.000 destinataires la charte graphique de la prochaine électorale de quelqu’un ? On peut cocher plusieurs réponses.

La Une porte un gros titre en capitales : LE SUD AVANCE ! et au cas où on ne l’ait pas compris, la quatre de couverture explicite : ne m’appelez plus jamais PACA… Ici, c’est LE SUD !

Et au cas où on n’ait toujours pas compris le sens profond du message, dès que l’on ouvre la revue, en gros caractères on lit un titre : Renaud MUSELIER Le Sud avance ! avec la photo de cette personne. Avec une surcharge typographique comme en pond un débutant découvrant sur son traitement de texte tout ce qu’on peut faire avec les lettres, surcharge qui condamnerait un étudiant en communication à refaire entièrement sa copie : capitales + caractères gras + soulignement. Il ne manquait que les italiques.

Quand on regarde l’ours à la page 2, on constate qu’il a fallu une bonne quinzaine de personnes pour faire tout ça.

Et quand on feuillette, si l’on ne craint pas l’indigestion de bleu, et de titraille aux caractères « capitale + gras + souligné », comme tout le monde on commence par regarder les images, et on rencontre en trente-neuf pages vingt-sept photos de celui dont le nom apparaissait (en capitales + gras + souligné, eh, c’est important) dès la page 3, avec sa photo bien sûr (d’ailleurs il y avait déjà sa photo dans le sommaire page 2). Et comme tout le monde, à ce moment-là l’effet de saturation est total, on ne lira pas ces 39 pages.

Bref, cette vaste opération a un résultat : associer bleu + Région Sud + Renaud Muselier. Parmi les 535.000 destinataires de la com financée avec leurs impôts, combien auront eu le courage d’aller jusqu’à essayer de s’informer sur l’utilité de la présence de ce personnage à la tête de cette institution ?

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    27 photos de Mumuse dans un seul prospectus publicitaire de la Région PACA, euh, « Sud » (par rapport à Paris) ? Ce score honorable devrait lui permettre de participer au concours permanent du Canard Enchaîné, « Ma binette partout »…

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    A ce niveau là , cela frise un trouble de la personnalité.
    Faut aller consulter mon bon RENAUD .

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire