"À Rabatau, les riverains vivent dans un chantier depuis 4 ans"

À la une
le 12 Avr 2013
2
"À Rabatau, les riverains vivent dans un chantier depuis 4 ans"
"À Rabatau, les riverains vivent dans un chantier depuis 4 ans"

"À Rabatau, les riverains vivent dans un chantier depuis 4 ans"

L'association de défense des riverains du boulevard Rabatau (Adriv) est née dans l'opposition au projet du tunnel Prado Sud. Cette infrastructure reliera le rond-point du Prado au tunnel Prado Carénage qu'il prolonge et permettra également de rejoindre l'autoroute Est. Le tunnel est aujourd'hui terminé même si les riverains et commerçants ont toujours l'impression de vivre dans le même chantier depuis quatre ans. C'est le constat que dresse le président de l'Adriv, Jean Laloge. "C'est un délai tout à fait raisonnable pour un chantier aussi vaste. Le tunnel lui-même est terminé depuis le mois de novembre et nous sommes toujours derrière des barrières de béton. Nous vivons dans une zone de chantier. La moitié du sol n'est même pas goudronnée".

Pour le président de l'association, ce chantier des aménagements de surface aurait dû être lancé il y a quatre ans en même temps que le chantier du tunnel "au moins pour les études et les appels d'offres. Sans raison objective, nous allons vivre ce supplice encore pendant un an". Pour le riverain, les vues d'architecte qui ont été diffusées sont des "vues de l'esprit. Elles ne correspondent absolument à ce qui se fera sur le boulevard. À titre d'exemple, elles montrent un jet d'eau au milieu du rond-point alors qu'on sait pertinemment qu'il n'existera pas. C'est comme les images de promoteur, elles sont non contractuelles".

Autre épine dans le pied des riverains, la sortie du tunnel sur le rond-point du Prado. Sur l'avenue qui mène à mer, le tunnel occupera deux voies sur la chaussée. "Il ne restera plus qu'une voie pour aller vers le David". De l'autre côté, sur le boulevard Michelet, le tunnel débouchera quasiment à hauteur du feu de la rue Négresko sans solution pour fluidifier la circulation. "La circulation autour le rond-point du Prado sera perturbée par ce rétrécissement des voies d'accès de Castellane vers Mazargues et vers les plages. Pour nous, le rond-point va former de façon à ce que les gens empruntent le tunnel."

Avec l'urbanisation en cours autour du stade Vélodrome, les soirs de matches, le quartier va vers "de graves problèmes", estime l'association.

Cet article vous est offert par Marsactu

À vous de nous aider !

Vous seul garantissez notre indépendance

JE FAIS UN DON

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. athe athe

    Tant que le stade et les constructions autour ne seront pas terminés, il va falloir se patienter un peu, je crains…

    Signaler
  2. Marseil Marseil

    Ce tunnel est une ineptie urbanistique, on le sait depuis le début ! Il a été lancé pour satisfaire les amis bétonneurs et promoteurs du pouvoir en place après un simulacre d’Enquête d’Utilité Publique. Son effet va être de rajouter des voitures où il en a déjà trop, et comme indiqué dans l’article de restreindre la circulation sur la voirie existante. Le projet initial prévoyait même (je ne sais pas si c’est encore d’actualité) de restreindre les voies de circulation boulevard Rabatau pour y créer un bouchon permanent destiné à inciter les automobilistes à prendre ce tunnel à péage bien sur.

    Bref, une ineptie de plus à mettre sur el compte de Gaudin, Caselli, Guérini, Vauzelle.

    Il est grand temps de changer tout ça et de mettre la jeunesse au pouvoir. On pourra alors envisager une utilisation raisonnable de ce tunnel inepte, comme la ligne 3 du métro (L’Estaque – Pointe Rouge par le Jarret et Marseille Blancarde TGV).

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire