"20 ans, c'est un bel âge pour une fête, n'est-ce pas le temps d'évoluer ?"

À la une
le 20 Juin 2013
0

Cette année, la fête du Panier fête ses 20 ans. Avec la fête de l'Estaque, elle est une des plus anciennes fêtes de quartier de la Ville. Elle est aussi la mieux aidée puisque depuis plusieurs années, le conseil général et son président en ont fait une chasse gardée. Fondateur du théâtre de Lenche, Maurice Vinçon assume cet aspect mixte "qui mêle une fête de quartier et le festival en plein air".

Vieil habitué du Panier et de ses moeurs particulières, Maurice Vinçon assume pleinement ce statut hybride. Il est même pleinement solidaire du cri d'alarme des fêtes de quartier lancé lors de la Belle fête de Mai. "Même si nous n'avons pas les mêmes problèmes financiers, nous sommes pleinement solidaires de la revendication de ces fêtes qui sont indispensables à la vie sociale d'une ville". Au Panier comme à la Belle de Mai, à Belsunce ou à Noailles, on retrouve ce patient travail entrepris des mois auparavant avec les associations et les habitants du quartier. En plus de cela, les places du quartier accueillent les concerts d'artistes de renom. Cette année, on pourra ainsi entendre Mad Professor, The AbbyssiniansRona Hartner ou Jack de Marseille, "en cherchant, bien entendu, à satisfaire toutes les communautés du Panier et de la ville"

Quant aux relations avec Jean-Noël Guérini, Maurice Vinçon les assume sans fard et évoque l'avenir de la fête si un jour ce dernier perdait la présidence du Département. "Il est exact que Jean-Noël Guérini, maire de secteur puis président du conseil général, a tout de suite embrayé en disant que cela serait fabuleux de faire une grande fête pour tout Marseille au moment où l'été s'annonce. Sa présence au conseil général nous aide de façon évidente. S'il doit partir, la fête a 20 ans, je crois que les autres élus se sont rendus compte de son importance. Deuxième chose, 20 ans, c'est un bel âge pour une fête. Est-ce qu'il est pas temps d'évoluer vers autre chose?" Avant de tirer ce bilan et d'imaginer un futur, il faut déjà vivre l'édition 2013 dès ce vendredi. 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire