Changements d’horaires des TER sur la ligne Aix-Marseille

Pétition
8 Jan 2018 0

Initiée par : Daryl Daryl
Adressée à : SNCF / Conseil régional PACA
Plateforme : Change.org
Nombre de signatures : 333 (dernière mise à jour : 15 janvier, 2018)

Les nouveaux horaires de TER sur la ligne 12 en PACA (Marseille Saint-Charles à Aix-en-Provence) sont disponibles sur le site, et les trains respectent ces nouveaux horaires depuis le 10 décembre 2017. Cependant, beaucoup de ces trains ne s’arrêtent plus aux trois gares suivantes : Saint-Joseph le Castellas, Sainte-Marthe en Provence et Picon-Busserine.

(Marseille Saint-Charles > Picon-Busserine > Sainte-Marthe en Provence > Saint-Joseph le Castellas > Saint-Antoine > Septèmes > Simiane > Gardanne > Aix-en-Provence)

Plusieurs étudiants d’Aix-en-Provence (et des travailleurs) prennent les trains de cette ligne à partir de ces arrêts, mais à cause des nouveaux horaires, ils ne seront plus en mesure d’être à l’heure pour leurs cours ou leur travail sans se lever plus tôt pour aller à la gare la plus proche (donc Marseille Saint-Charles ou Saint-Antoine), et le trajet pour y aller est long et coûteux. La SNCF oblige donc ces personnes à se lever plus tôt qu’ils ne se levaient déjà avant ce changement d’horaires, alors qu’un arrêt de train se trouve à deux pas de chez eux.

Quand bien même ils arriveraient à prendre les seuls trains qui s’arrêteraient chez eux, ils devront par la suite descendre à Saint-Antoine pour attendre le prochain train qui arrive une quinzaine de minutes après (car le train qu’ils viennent de prendre s’arrête ici), qui lui fera le trajet à partir de Saint-Charles sans s’arrêter aux trois gares citées précédemment, mais qui par contre s’arrêtera aux gares suivantes. La SNCF semble oublier qu’il y a aussi des personnes qui prennent le train à partir des gares dans les quartiers nord de Marseille.

Ces nouveaux horaires pénalisent grandement les personnes qui jusque-là prenaient ce train, qui mettront peut-être deux fois plus de temps pour arriver à destination.

Deux minutes de trajet en plus pour chaque arrêt, ça ne coûte rien, et ça empêcherait les étudiants et travailleurs d’être pénalisés.

C’est pourquoi je vous demande de signer cette pétition pour que la SNCF la voie et mette des horaires de passage et d’arrêts à ces trois gares, ou bien peut-être dans l’idéal (et ce serait peut-être mieux pour beaucoup d’entre nous), remettre les anciens horaires, qui convenaient je pense à tout le monde et étaient beaucoup plus complets.

Merci de votre compréhension.

Carrefour des débats et initiatives au niveau local, L'Agora de Marsactu diffuse des pétitions en lien avec le territoire. Ce contenu est extrait d'une plate-forme externe et ne constitue pas un soutien du journal à la pétition.


A la une

À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire