[Podcast] Écoutez la saison 2 de « D’où tu parles ? », la chronique de Pascal Messaoudi

À la une
le 23 Déc 2019
2

Un lieu, une voix. Avec cette chronique intitulée "D'où tu parles ?", le documentariste sonore Pascal Messaoudi explore le lien intime entre un lieu et l'illustre connu ou inconnu qui prend plaisir à le fréquenter. En voici la saison 2 à retrouver en podcast.

Loading

Disponible gratuitement sur…

Cet article vous est offert par Marsactu

L’équipe de Marsactu vous offre cet article pour que vous puissiez découvrir notre contenu. Si vous souhaitez nous soutenir, abonnez-vous pour ne rien manquer de l’actualité de Marseille et la région.

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. ALIBI ALIBI

    6 hommes
    2 femmes
    léger, très léger déséquilibre

    Signaler
  2. LN LN

    Le Marseille de René Malleville
    Eh bè dis donc…
    René, La gouaille, le pastis, les boules, l’OM. Les effigies du «marseillais de base» bien caricatural que je ne suis pas. On n’a pas le même âge, peu importe, mais je suis de saint Mauront (plusieurs générations) alors, je m’autorise ce commentaire. qui me permet de dire que tu représentes globalement tout ce que je ne supporte plus de ma ville : l’immobilisme ancestral qui nous rétrograde à toutes les mauvaises places des palmarès. Mais tu sais cultiver ce côté jovial, goguenard un brin taquin, avec le ton qu’il faut s’il le faut, comme si la galéjade, le bon mot, la franche déconnade allaient tout faire passer, glisser même sur les lolos de la serveuse. Tout semble être naturel, comme si la vie ici n’était que bar, syndicalisme et copains de gradins. C’est vraiment réducteur. Nous sommes d’accord sur une chose, Marseille a bien changé et pas en bien. Mais si tu penses qu’il faut être marseillais pour diriger la ville et que les «références» ne doivent être que locales (Martine, Samia…) on est mal barré.
    Il y a l’accent, un brin violent. Mais ca ne se ne reproche pas : nous avons (presque) le même… Mais chez toi, quand il passe à la radio, à la télé, je serre les fesses, je crains le dérapage, l’exagération, le spectacle. Et hop ! on y a droit. Ca fait rire sur les plateaux TV, moi beaucoup moins…
    Tu es un personnage, c’est indéniable. Et je ne te connais pas. Mais beaucoup de marseillais, des ceusses qui sont nés ici et ceux aussi qui arrivent d’ailleurs, aimeraient (peut-être) une ville autre que l’OM, les boules, le pastis et la tchatche….

    Allez, bonne année René !
    Bonne année à tous

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire