[Vu sur le web] Le parc des Calanques autorise toujours la chasse d’espèces menacées

Plomb
Bref
le 22 Sep 2022
15
Une perdrix rouge. Image par Steffen Wachsmuth de Pixabay

Une perdrix rouge. Image par Steffen Wachsmuth de Pixabay

Chaque année, la question est posée : quelles espèces peut-on chasser dans le parc des Calanques ? Alors que la saison de chasse vient de s’ouvrir, la liste établie par le conseil d’administration de cet espace protégé fait débat, lit-on dans un article du Monde. Ainsi, cette année encore, les chasseurs peuvent tirer sur la perdrix rouge, le lapin de garenne et la grive mauvis dans l’enceinte du parc. Trois espèces menacées, ou sur le point de l’être, qui figurent dans la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Si pour certains défenseurs de l’environnement cette nouvelle est un scandale, d’autres mettent en avant l’importance de la continuité des usages traditionnels. “La chasse fait partie des usages que nous avons pris dans la besace à la création du parc. Avec la tâche de les préserver et de les faire cohabiter en bonne harmonie”, indique par exemple à nos confrères Didier Réault, le président du parc national des Calanques.

Source : Le Monde

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Patafanari Patafanari

    Logique. Si on n’autorise plus leur chasse, ces espèces ne sont plus menacées.

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      Ou alors, il faut interdire la chasse à ces 3 espèce sur le département pour sauver les populations et la chasse, sauf dans le parc pour que les chasseurs en profitent ? Ou alors laisser les chasseurs continuer l’extinction et se voir accuser de ne pas avoir assuré la continuité de tradition promise… bien d’autres usagers du parc ont mis fin à leurs traditions, jeter l’ancre ou débarquer n’importe où, faire la fiesta et dormir à 50 sur la plage, …le chasseurs pourraient juste s’adapter au gibier disponible ou chasser un peu plus loin.

      Signaler
    • Tarama Tarama

      Les chasseurs ont des armes (et des bouteilles, si on en croit les débats récents), et appartement ça leur donne quelques privilèges par rapport à d’autres usagers.

      Signaler
  2. BRASILIA8 BRASILIA8

    La ville veut créer une aire marine protégée sachant que dans ces zones
    https://www.geo.fr/environnement/protection-des-oceans-le-parlement-europeen-rejette-linterdiction-de-la-peche-au-chalut-dans-les-aires-marines-protegees-209681
    toutes ces zones sont de vastes fumisteries juste destinées à faire de la com comme s’il suffisait de créer des “réserves” pour arrêter le pollution et empêcher
    la destruction des biotopes

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Franchement, je ne comprends pas pourquoi l’usage traditionnel des vieux moteurs diesel qui fument noir, qui puent et qui font du bruit n’a pas été “préservé” au centre-ville de Marseille. Tant qu’à “préserver” des traditions, autant le faire le plus connement possible, sans regarder leurs conséquences.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Et les Marseillais sont de fins con naisseurs avec 25 années de traditions gaudinesques et avec les conséquences qui vont avec

      Signaler
    • Haçaira Haçaira

      Sans compter le supplice de la roue et le droit de cuissage

      Signaler
  4. julijo julijo

    ah, les usages et les traditions…
    certains sont balayés facilement, d’autres perdurent avec des arguments fallacieux.
    je souhaite ajouter aux listes de Petit velo, et Electeur du 8e, l’usage, la tradition, bien ancrés du stationnement en double file dans les artères de la ville….
    trêve de plaisanterie, la chasse autorisée sur des espèces menacées qui figurent sur la liste UICN, s’apparente au mieux à une aberration, au pire à un assassinat.

    Signaler
  5. barbapapa barbapapa

    Pour avoir pratiqué pendant longtemps la randonnée très matinale dans les calanques, tirer sur ces très rares perdrix rouges peu farouches, je trouve que c’est monstrueux, de l’assassinat de pauvres bêtes qui courent plus qu’elles ne volent. Putain de tradition ! en France c’est la corrida, la chasse, le bizutage, le “canard” sucre dans l’alcool aux bébés, tout près de chez nous, les mains coupées aux voleurs, l’excision des filles, etc.

    Signaler
    • Patafanari Patafanari

      Les mains des voleurs ne sont pas une espèce menacée.

      Signaler
    • petitvelo petitvelo

      @patafanari
      J avoue, j ai bien ri

      Signaler
  6. LN LN

    Des usages traditionnels… Quand on pense aux grimpeurs qui se sont fait arrêter (si si) pour non déclaration de travaux en entretenant les voies, je me dis que la besace de Reault est bien pleine de sa bêtise, de son incompétence et j’en passe :⁠-⁠(

    Signaler
  7. Tarama Tarama

    Erreur de formulation de l’article, Didier Réault n’a jamais été un défenseur de l’environnement, la preuve.

    Et ce parc “à la marseillaise” n’aura été que l’occasion pour les politiques de se donner plus de pouvoir, en affaiblissant un outil administratif de protection de l’environnement. Pitoyable.

    Signaler
  8. mrmiolito mrmiolito

    Il me semble qu’une asso de défense de la nature pourrait très bien attaquer juridiquement le Parc sur ce point, et devrait en toute logique obtenir gain de cause. FNE, on s’y met ?

    Signaler
  9. Christian Christian

    J’ajoute une particularité : si vous lâchez votre chien dans le Parc pour qu’il entretienne sa bonne forme, vous risquez une amende.
    Par contre les chiens des nombreux chasseurs peuvent galoper partout !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire