Les braconniers des Calanques écopent de 15 à 18 mois de prison avec sursis

URGENT
Bref
Jean-Marie Leforestier
11 Juil 2018 2

Les quatre braconniers des Calanques jugés la semaine dernière (lire notre reportage à l’audience) écopent de 15 à 18 mois de prison avec sursis, rapporte l’agence Reuters. Le tribunal n’a pas été jusqu’à la prison ferme que réclamait le parquet mais cette condamnation est une première en France pour un trafic de cette ampleur. Président du jeune parc national des Calanques, Didier Réault s’est réjoui de ce “signal qui signifie que certaines pratiques doivent cesser”.

Si la demande de dommages et intérêts du parc ne sera étudiée que le 5 décembre prochain, les braconniers ont déjà été condamnés à verser plusieurs dizaines de milliers d’euros à des associations de défense de l’environnement, parties civiles au procès.

Source : Reuters

A la une

Le projet de la piscine d’Euroméditerranée prend l’eau
Il fait partie des arguments avancés par la ville de Marseille, lorsque les critiques concernant le manque de piscines municipales se font trop vives....
Bernard Tapie veut licencier le principal syndicaliste de La Provence
La scène se déroule non pas à Marseille mais à Paris d'où Bernard Tapie dirige son journal, La Provence. L'actionnaire principal tient ses conseils...
Habitat indigne : l’État et les collectivités rejouent leur éternel ping-pong
"Jean-Claude, cela serait bien que nous appelions Julien Denormandie et Jacqueline Gourault lundi matin. Je la connais bien, elle était au Sénat avec moi"....
Violences à la marche de la colère, manifestants et policiers se rejettent la faute
Fierté et déception. C'est dans cet état d'esprit que les organisateurs de la marche de la colère faisaient le bilan devant la presse. Fierté...
Un nuage de lacrymo trouble la colère des Marseillais
Un énorme nuage de lacrymogène en guise de réponse à la contestation pacifique. À 19 h 30, une partie des 8000 manifestants comptés par la police...
Emportée par la vague #BalanceTonTaudis la mairie tente de garder la tête hors de l’eau
"Depuis que ça a été lancé, c'est une avalanche. Ça noie complètement le service gestion des risques parce qu'on est appelé de partout." Ce week-end,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LNLN

    Oh ! Didier , puisque tu en parles si bien, y a une autre pratique qui doit cesser et dont on pourrait tous se réjouir, c’est la fin du bétonnage de Luminy et de l’abattage des pins qui s’y trouvent depuis bien avant la parc.

    Signaler
  2. hervechikhervechik

    Du sursis vu l’ampleur justement je trouve que c’est léger. J’espère que les dommages et intérêts vont être autrement plus dissuasifs. Et pourquoi pas un TIG dans les parc des Calanques pour mettre à profit leurs qualités ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire