Le trafic du port de Marseille Fos en hausse malgré des raffineries à l’arrêt

stable
Bref
Violette Artaud
10 Juil 2017 0

The overall traffic of the port of Marseille Fos in the first half of 2017 shows an increase of 2% compared to 2016. For the first part of the year, traffic at the port of Marseille Fos amounts to 39.3 million tonnes.

In a statement, the large seaport of Marseille welcomes this positive figure despite the stoppage of imports of crude at the Mede refinery, which no longer consumes heavy oil . On its own, the hydrocarbons sector actually declined by 3% precisely. At the change of direction of the Mede is added the shutdown for maintenance of the Esso refinery in Fos.

The most significant growth was in the general merchandise sector, which increased by 12%. Under the category of this sector, the conventional industry (ie the transport of goods which are not transported in bulk, containers or rolling loads) increased by 32% thanks to the steel industry. Passenger transport was virtually stable with an increase of 1%.

0
commentaires

A la une

Métro Gèze : la métropole sort les rames
Non, on ne verra pas les fameuses armoires électriques car "le métro fonctionne en ce moment". À l'origine du retard considérable de la livraison...
À l’hôpital Nord, les manifestants désespèrent de voir un jour arriver le métro
Le choix du parvis de l'hôpital Nord, pour une manifestation en faveur d'un métro dans les quartiers Nord, a la force de l'illustration. À...
Policiers « escortés » par des scooters, un clip de rap à l’origine de la vidéo choc
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire