Deux candidats se déclarent investis pour prendre la suite de Carlotti

DOUBLON
Bref
Lisa Castelly
19 Mai 2017 5

Lundi, la sortante Marie-Arlette Carlotti a pris tout le monde de court en annonçant, à quelque jours du dépôt des candidatures, qu’elle ne briguerait pas de second mandat dans la 5e circonscription. Alors que la date limite pour faire acte de candidature est fixée à ce vendredi, la confusion règne quand au nom de celui qui prendra sa place pour faire campagne au nom du Parti socialiste. Alors que le premier à clamer avoir remporté l’investiture était le radical de gauche méconnu Sébastien Desille, l’UDE Christophe Madrolle a aussi annoncé à La Provence être investi par le Parti socialiste. Ce dernier assure en effet avoir reçu l’approbation du « premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis et par le secrétaire national du PRG Guillaume Lacroix ».

Contacté par le quotidien, Jean-David Ciot, le patron du PS13 confirme « ne plus rien y comprendre » et avoir été prévenu le matin d’une investiture et l’après-midi, de la seconde. Si la confusion n’est pas dissipée d’ici à ce vendredi soir, il pourrait bien y avoir deux candidats à se revendiquer successeurs de la sortante dans la 5e.

Source : La Provence

A la une

Au 22 rue des Feuillants, l’habitat indigne entre les mains de la justice
Mise en danger de la vie d'autrui, conditions d'hébergement incompatible avec la dignité humaine, refus délibéré d'exécuter les travaux prescrits, perception de loyers, refus...
La plateforme de prise de rendez-vous Doctolib s’impose à l’AP-HM
En quelques clics, il est maintenant possible de réserver son rendez-vous médical avec plus de 100 praticiens de l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille...
[Ô mon bateau] Faute de casse, des vieilles coques à l’abandon
Au large de la rade marseillaise, les plongeurs s'en donnent à cœur joie. À une quinzaine de mètres de profondeur, ils peuvent nager le...
À Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste
"Je suis fatigué de ces négociations. J'ai besoin de mes sous. J'ai l'impression que c'est du chantage. Je demande mon dû. On avait négocié...
[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. chouzechouze

    C eut été trop beau que la succession de Marie Arlette se fasse sans souci.

    Signaler
    • LaPlaine _LaPlaine _

      C’est un peu la course du rat ici (ou propre et au figuré).

      Signaler
  2. CabriCabri

    D’autant plus que le plus logique était d’investir Michèle RUBIROLA

    Signaler
  3. henrizhenriz

    Que devient l’inénarrable duo Manias et Benadrole ?

    Signaler
  4. MarsKaaMarsKaa

    dans la 5e circo il y a 23 candidats d’après le site de la Provence… combien de gauche ? combien de droite ? combien de ni-ni ? combien de et-et ?
    combien de « vrais » candidats, motivés, engagés, prêts à assumer la fonction sérieusement ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire